Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Sur le plan opérationnel, la ZAC est actuellement à 50% de son développement (2500 logements environ développés sur un total de 4500). L’année 2017 a été marquée par la mise en chantier d’un grand nombre d’opérations dans la frange sud de la ZAC et cette vague se poursuivra en 2018 et 2019.

Actualités

Bussy Saint-Georges : lancement d’Habiter Autrement 2

Amélie Ferrand

Forts du succès de la 1ère consultation Habiter Autrement, Bussy Saint-Georges et EPAMARNE lancent une seconde édition pour poursuivre l’aménagement du cœur du Sycomore avec la réalisation d’environ 250 logements.

A l’instar de la première édition Habiter Autrement, cette nouvelle consultation – 250 logements familiaux, 16 250 m² SDP répartis sur 2 lots – a pour fer de lance la valorisation des nouveaux modes de production de la ville et d’habiter. EPAMARNE a placé l’humain au cœur du quartier du Sycomore en développant une palette de services au bénéfice du bien-être et de la qualité de vie. Ainsi, outre les performances énergétiques et le recours aux écomatériaux – pour lesquels une ambition forte est portée dans les prescriptions de l’écoquartier – l’enjeu des usages et des services est fondamental.

 

Egalement dans la continuité de la précédente consultation, EPAMARNE et Bussy Saint-Georges ont à cœur de dépasser les processus traditionnels pour véritablement inscrire cette consultation dans une démarche itérative de co-construction impliquant tous les partenaires du projet et les maîtres d’ouvrage (MOA). Des ateliers collaboratifs jalonneront toute la période de cette consultation.

 

Présentation de Yann DUBOSC, maire de Bussy Saint-Georges, lors du lancement de la consultation Habiter Autrement 2 le 11 avril 2018 au siège d'EPAMARNE à Noisiel

©Epamarne

Cette exigence a pour finalité d’inciter les équipes à dépasser la logique d’innovation pour rendre opérationnelles des solutions liées à la transition énergétique, aux usages et services, au bien-être, à la santé, à la mobilisation des habitants

 

Ces objectifs se déclinent autour de cinq thématiques :

Santé et bien-être

Engagé vers la neutralité carbone de Marne-la-Vallée, EPAMARNE y contribue notamment avec la construction bois, le recours aux matériaux bio-sourcés et en prescrivant des objectifs de performance énergétique ambitieux. A Bussy-Saint-Georges, EPAMARNE a fait réaliser en 2010 un bilan carbone afin de diminuer l’impact environnemental des nouvelles opérations d’aménagement. Une attention sera donc particulièrement portée sur la capacité du projet à résoudre les questions de nuisances environnementales et leurs conséquences sanitaires. L’offre devra aussi dépasser les thématiques habituelles de la qualité de l’air, des nuisances acoustiques et des mobilités actives, et pourra proposer, par exemple, des solutions pour réduire le stress lié au cadre de vie, optimiser l’accès à une alimentation saine et diminuer le sentiment d’insécurité en ville.

Services et conciergerie de quartier

La conciergerie du Sycomore est conçue comme un facilitateur dans le fonctionnement du quartier au service de ses usagers. Au-delà de créer du lien social, elle facilite l’accès aux services d’hyper-proximité par un outil numérique en complément d’un relais physique sur la place centrale du quartier. Visiteurs, habitants, entreprises ont accès à une multitude de services adaptés à leurs besoins. Un service de conciergerie de quartier est en cours de développement à l’échelle du Sycomore avec l’opérateur 02.

Habitat et conception des logements

L’évolution des modes de vie renforce le passage d’une logique de propriété à celle de l’usage. Les « m² occasionnels » – bureau, chambre d’ami, ateliers bricolage… – ne s’achèteront plus mais se partageront à l’échelle d’un bâtiment. Un même espace peut remplir diverses fonctions selon l’heure à laquelle il est utilisé. Pour le projet d’Habiter Autrement 2, la conception des logements et plus généralement les logiques constructives devront permettre ces évolutions. Les groupements devront réfléchir aux questions d’évolution et d’adaptabilité des logements et proposer des solutions opérationnelles et déclinables sur les thèmes de réversibilité, de gestion à long terme et d’espaces de vie partagés.

Numérique et nouvelles pratiques de lien social

Les services numériques au service des modes de vie sont un des enjeux majeurs de la consultation. Deux axes d’intervention seront particulièrement étudiés :

  • La mise en réseau avec le Portail Smart City également porté par le groupement précédent et développé par Smile est en cours de déploiement à l’échelle du quartier. Il permet l’interface avec les commerces, les citoyens, la mairie, les élus ou encore avec les services techniques communaux.
  • La maquette numérique : L’approche macro du cœur du Sycomore est un support idéal pour le développement d’une maquette numérique à l’échelle du quartier. Les groupements retenus devront travailler en BIM dès la phase esquisse.

Énergie et environnement

Afin de réduire l’impact environnemental, EPAMARNE prescrit le recours au réseau de chaleur ainsi qu’aux matériaux bio-sourcés. Au Sycomore, 50 % des bâtiments collectifs et intermédiaires doivent être construits en structure bois et répondre aux exigences de labellisation Effinergie + et BBCA. Au travers d’outils numériques proposés par les groupements, les habitants auront à leur disposition des outils de suivi et de contrôle des consommations et plus généralement des performances de leur logement.

Plan de la ZAC du Sycomore avec en rouge les lots en cours de commercialisation. La consultation Habiter Autrement concerne 250 logements familiaux pour 16 250 m² de surface de plancher répartis sur 2 lots

©Epamarne

Calendrier

Lancée le 11 avril 2018, la consultation Habiter Autrement 2 s’organise en quatre phases :

  • Phase 1 (4 mai 2018 – 30 mai 2018) : constitution des groupements et sélection de 2 groupements admis à concourir pour les phases suivantes.
  • Phase 2 (1er juin 2018 – août/septembre 2018) : co-construction des offres avec un premier atelier collectif sur la thématique marché (dossier de commercialisation) ainsi que deux autres ateliers par groupement.
  • Phase 3 (septembre – novembre 2018) : Élaboration des projets architecturaux avec l’organisation de deux workshops architecturaux de travail.
  • Phase 4 (novembre 2018) : sélection et contractualisation avec l’oral de présentation des projets le 6 novembre 2018 et la désignation du lauréat par le jury le 12 novembre 2018.

À lire aussi

Actualités

“Bâtir une ville” d’après Alexandre Chemetoff

22 juin 2018

Actualités

L’âme dans l’aménagement, naissance d’une signature

21 juin 2018

Actualités

Maraîchage biologique et agro-tourisme à Montévrain

21 juin 2018