Projet

WEB-SERIE

Les Epa relèvent le défi !

07 janv. 2022

Dans une nouvelle web-série intitulée « Les Epa relèvent le défi », EpaMarne-EpaFrance démontrent comment ils s’engagent pour la ville durable. 1 minute pour découvrir 1 action qui fait du territoire de l’est parisien un lieu de vie agréable, pratique, confortable… où il faut bon vivre et travailler !

Vive le sport en plein air !

Pour la santé, EpaMarne-EpaFrance relèvent le défi et s’engagent… à favoriser les activités physiques ! Les questions de santé publique renouvellent le rôle de l’urbanisme et les stratégies d’aménagement. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la santé – au sens large du terme – comme « un état de bien-être, à la fois physique, mental et social ». Selon cette approche, le mode de vie – dont la pratique d’une activité physique – est déterminant. C’est pourquoi, EpaMarne-EpaFrance développent des espaces publics favorisant les mobilités actives avec des cheminements piétons, des pistes cyclables et des parcours sportifs par exemple. En moyenne, il y 6 équipements sportifs accessibles à 15 minutes à pied autour des programmes de logements développés par les Epa. C’est ça le défi santé !

Le vélo en ville a tout bon !

Pour la mobilité, EpaMarne-EpaFrance relèvent le défi et s’engagent… à faciliter les mobilités douces ! L’urgence climatique, les multiples modes de déplacement, les innovations techniques dans les transports… les mutations globales en cours dessinent une mobilité future plus diverse et mieux répartie dans une journée. L’essor des motorisations électriques et hybrides, des nouveaux modes de travail (télétravail, coworking) ou encore le développement du véhicule autonome, font de la mobilité un défi majeur pour le territoire. Les Epa participent à promouvoir les mobilités douces, avec par exemple, la création de pistes cyclables, sécurisées et éclairées, qui complètent le maillage déjà existant. D’ici 2025, les Epa réaliseront pour chaque kilomètre de route créé, un kilomètre de piste cyclable. Au total, 34 kilomètres supplémentaires sont prévus. C’est ça le défi mobilité !

Agriculture : OUI à la transition biologique !

Pour le climat, EpaMarne-EpaFrance relèvent le défi et s’engagent… à favoriser la transition agricole vers le biologique. Pour réduire l’empreinte environnementale de l’activité humaine sur les territoires, EpaMarne-EpaFrance repensent les modèles urbains : moins d’émissions carbone, plus de nature en ville, plus de circuits-courts, moins d’artificialisation des sols… La préservation des terres agricoles contribue également à cette ambition. C’est le cas dans la Vallée de la Brosse, où des espaces agricoles sont préservés en incitant à la conversion vers une agriculture biologique. Au total, sur l’ensemble du territoire d’intervention des Epa, plus de 100 hectares acquis historiquement pour le développement urbain, seront utilisés pour la transition agricole bio. Soutenir l’agriculture, le maraîchage ou encore l’arboriculture, c’est ça le défi climat !

Diversité des transports au Centre urbain du Val d’Europe

Pour la mobilité, EpaMarne-EpaFrance relèvent le défi et s’engagent… à améliorer les déplacements. Au centre urbain du Val d’Europe, EpaFrance avec les collectivités locales et ses partenaires mobilité ont créé un maillage de transports pour tous les déplacements. En train, à vélo, à pied, en bus ou encore en autopartage, tout est mis en œuvre pour offrir la plus grande diversité de transports et ainsi faciliter les déplacements. Pour relever le défi mobilité, EpaMarne-EpaFrance jouent un rôle d’ensemblier. Ils réunissent l’ensemble des acteurs locaux et mobilité pour contribuer à faire émerger et mettre en cohérence les projets de mobilité. Le rôle des Epa est parfois beaucoup plus opérationnel, avec par exemple le pilotage de comités de pôle gare, ou la maîtrise d’ouvrage déléguée d’infrastructures. EpaMarne-EpaFrance contribuent, avec leurs partenaires, à la cohérence des projets et participent ainsi, à améliorer les déplacements. C’est ça aussi le défi mobilité !

Faites du sport, faites des tricks !

Pour la santé, EpaMarne-EpaFrance relèvent le défi et s’engagent… à aménager un cadre de vie propice à la pratique sportive ! La promotion d’un urbanisme favorable à la santé passe en premier lieu par l’aménagement d’un cadre de vie de qualité. Pour cela, les Epa réalisent des espaces extérieurs dédiés à la pratique sportive, comme avec le pumptrack de l’écoquartier Les Roseaux de Montévrain. Déployé sur une surface de près de 6 000 m², avec 780 mètres linéaires de tracé, ce pumptrack se démarque par sa très grande superficie et sa diversité des parcours, repérés par un code couleur et adapté à tous les niveaux. La variété des trajectoires de transferts et de sauts proposée a été particulièrement étudiée pour ravir le plus grand nombre, des plus jeunes enfants à partir de 3 ans jusqu’aux compétiteurs chevronnés. Tous, peuvent s’entraîner, s’amuser et rouler avec un maximum de plaisir et de sécurité. S’amuser tout en faisant du sport, c’est ça aussi le défi santé !

Le pôle gare de Bussy-Saint-Georges se transforme

Pour la mobilité, EpaMarne-EpaFrance relèvent le défi et s’engagent… à faire des pôles gares des lieux de vie pratiques. Les aménageurs EpaMarne-EpaFrance conçoivent des quartiers dits « courtes distances », avec des commerces et services de proximité, pour réduire les déplacements et améliorer le cadre de vie au quotidien. Cette organisation des espaces publics facilite la mobilité autour des infrastructures de transport. Dans ce même esprit, le pôle gare de Bussy Saint-Georges est en cours de réaménagement, afin d’en faire le cœur d’un lieu de vie actif et dynamique. Les travaux, qui se poursuivent jusqu’à la fin 2022, vont permettre une meilleure accessibilité aux transports en commun et une valorisation des commerces alentours. En moyenne, il y un peu plus de 10 commerces et services de accessibles à 15 minutes à pied autour des programmes de logements développés par les Epa. C’est ça le défi mobilité !

Partager