Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Photographie prise à l'intérieur de la bibliothèque universitaire Georges Perec, sur le campus de la Cité Descartes

Actualités

La Cité Descartes, véritable campus urbain

Sarah Emmerich

Avec le quart de la R&D française consacrée à la ville durable, la Cité Descartes est logiquement devenue Pôle d’excellence du Grand Paris. L’innovation urbaine s’échappe aujourd’hui hors les murs des laboratoires de recherche : sur le terrain se construit maintenant la ville de demain.

La Cité Descartes, cluster de la ville durable, est appelée à devenir une véritable centralité à l’est de l’Île-de- France. La future station Noisy-Champs, interconnexion majeure des lignes 15 et 16 du nouveau métro et du RER A, accélère cette mutation. Autour de la gare, 840 000 m² seront développés par EPAMARNE, totalisant un investissement public et privé de près de 2 milliards d’euros. La ZAC Les Hauts de Nesles sera aménagée avec une dominante de logements tandis que la ZAC de la Haute-Maison sera quant à elle principalement dédiée aux activités économiques et académiques. Le secteur de la gare de Noisy-Champs, situé sur les deux ZAC, offrira une mixité des usages et formera le cœur battant du quartier.

OUVERTURE, BIENVEILLANCE, INGÉNIOSITÉ

Les nouveaux logements, bureaux, commerces, services et espaces publics permettront de faire lien, opérant un travail de couture du tissu urbain. Ils ouvriront la cité sur la ville à l’image des campus de la côte Est des États-Unis, tels Harvard ou le Massachusetts Institute of Technology (MIT), parfaitement intégrés à leur environnement et participant à son dynamisme et attractivité.

 

Le projet urbain de la Cité Descartes affiche trois ambitions fortes : l’ouverture, avec l’accueil de nouveaux usagers et le dialogue entre la ville et la nature. La bienveillance, en construisant une ville durable, riche en services matériels et immatériels qui concourent au bien-être et au mieux-vivre de chacun. L’ingéniosité, grâce au développement d’un savoir-faire et d’un écosystème remarquable, qui stimule l’excellence, les partenariats et l’émergence de démonstrateurs de la ville de demain.

 

« La transition énergétique et le développement des énergies renouvelables constituent un axe essentiel de la ville durable », souligne Philippe Tchamitchian, président de la Communauté d’Universités et Établissements (COMUE) Université Paris-Est qui précise : « Concernant la performance énergétique des bâtiments, les liens avec les forces de recherche et d’innovation de la Cité Descartes seront systématiquement favorisés. Nous mettrons en œuvre le déploiement des solutions issues du consortium Descartes Grid puis du Démonstrateur Industriel de la Ville Durable Descartes 21. Citons par exemple les batteries de « seconde vie » de véhicules électriques, le stockage d’hydrogène, le stockage de chaleur, le smart grid multi-énergies… Les start-up proposant des panneaux solaires hybrides, des capteurs à lumière naturelle pour les espaces souterrains ou encore la valorisation des ressources géothermiques par les fondations, trouveront également sur notre territoire les moyens de tester et implémenter leurs innovations tout en bénéficiant du retour de l’expérience utilisateur ».

FÉDÉRER ET CO-CONSTRUIRE

Car, en effet, l’appropriation des innovations par les utilisateurs – habitants, salariés ou visiteurs – est l’ingrédient indispensable du succès. Outre les acteurs académiques, publics et privés, les usagers – qui pratiquent la ville au quotidien et en sont les meilleurs experts – jouent un rôle clé dans le déploiement des solutions technologiques et des nouveaux services urbains. C’est d’ailleurs la conviction de l’agence d’architecture-urbanisme Anyoji Beltrando à qui a été confiée la maîtrise d’œuvre urbaine de la Cité Descartes et qui a intitulé son plan d’intentions « Cultiver le déjà-là et faire ville par les usages ». L’idée est bien de fédérer tous les acteurs du territoire autour de la co-construction. Pour la première fois dans le cadre d’une consultation de maîtrise d’œuvre urbaine, EPAMARNE a conduit pendant plus de 6 mois un dialogue compétitif qui a permis de mobiliser un nombre élargi de partenaires, à savoir la mairie de Champs-sur-Marne, la Communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne, la COMUE Université Paris Est, la CCI de Seine-et-Marne, l’agence Devillers et Associés, l’agence Duthilleul et Le Sens de la Ville.

 


Les nouveaux logements, bureaux, commerces, services et espaces publics permettront de faire lien, opérant un travail de couture du tissu urbain.


 

Cette démarche inédite a permis de concentrer les échanges sur la méthode de travail entre la nouvelle maîtrise d’œuvre urbaine et les acteurs du territoire et aussi d’ouvrir le débat sur les orientations en matière de logements, d’activité économique, de mobilité, d’énergie, de gestion de l’eau, d’animations et d’usages du territoire… Les réflexions visent également à partager les innovations et expérimentations aujourd’hui mises en œuvre à la Cité Descartes avec d’autres territoires, à Marne-la-Vallée comme ailleurs, en France ou à l’international. Ouvert, bienveillant et ingénieux ne sont pas de vains mots.

En savoir plus

LES DOCUMENTS

Actualités

Flash back 2017

29 mai 2018

À lire aussi

Actualités

Appel à promoteurs pour la construction de 124 logements à Bussy Saint-Georges

25 juillet 2018

Actualités

L’écoquartier de Montévrain poursuit ses engagements vers la ville durable

13 juillet 2018

Actualités

Terre crue

12 juillet 2018