VILLE DE DEMAIN

Innovation : 10 objectifs pour 2021

04 févr. 2021

La feuille de route Innovation des aménageurs publics de l’Est parisien partage les ambitions et engagements pour l’année 2021 d’EpaMarne-EpaFrance. Parce que l’innovation émerge à la croisée des compétences et qu’elle est collective, les Epa convient leurs partenaires et experts de la fabrique de la ville à rejoindre cette démarche. Et ils se sont fixé 10 objectifs d’innovation pour 2021. Présentation.

Défi Nature

1 – Créer un outil expérimental d’aide à la décision « zéro artificialisation nette ».

 

2 – Lancer à Lognes une opération pilote « ZAN », pour explorer et appliquer les leviers opérationnels favorables.

Défi Cohésion sociale et territoriale

3 – Développer pour la ZAC Marne-Europe le premier simulateur CIM « configurateur coût global », pour optimiser les charges de l’opération d’aménagement.

 

4 – Ouvrir au public le serious game SiLaVille en ligne et expérimenter une application dédiée u territoire d’Ormesson-sur-Marne, afin d’étudier l’interactivité entre concertation et évolutions globales du cadre de vie.

 

5 – Lancer sur l’écoquartier Les Roseaux de Montévrain une opération pilote, pour engager les leviers opérationnels de « l’habitat post-covid ».

Défi Santé

6 – Organiser sur le territoire de Grand Paris Sud Est Avenir un hackathon Aménagement & Santé, pour faire émerger des propositions d’innovations favorables à la santé et au bien-être des habitants.

Défi Climat

7 – Lancer sur l’écoquartier de Bussy Saint-Georges une opération pilote « bâtiment responsable 2050 », pour démontrer la faisabilité technico-économique de l’objectif de neutralité CO2 de la stratégie nationale bas-carbone.

 

8 – Tester le lancement d’une opération démonstrateur E3C2 en intégrant le matériau pierre de taille pour la structure du bâtiment.

Défi Mobilité

9 – Créer sur l’écoquartier du Sycomore de Bussy Saint-Georges un parking silo 100 % démontable, pour démontrer l’évolutivité et l’adaptabilité du matériau bois.

 

10 – Open data : réaliser une cartographie des indicateurs « chrono-urbanisme » des mobilités actives à l’échelle du territoire d’intervention.

Partager