Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Vue aérienne de la Cité Descartes, à Champs-sur-Marne et à Noisy-le-Grand

Actualités

EPAMARNE dessine le campus du futur

Camille Petit-Gas

 

Propos recueillis par Business Immo dans l’édition spéciale EPAMARNE-EPAFRANCE de Décembre 2017.

 

FUTURE : c’est le nom de code du campus I-Site (Initiative-Science Innovation Territoires Économie) qui se déploiera, en 2019, sur la Cité Descartes. Lancé par le président de la République au titre du 2e Programme des investissements d’avenir (PIA2), l’appel à projets I-Site a deux ambitions : soutenir l’attractivité du territoire et accélérer le rayonnement international de sa vitrine scientifique. Porté par l’université Paris-Est, FUTURE agrège un consortium de partenariats, une quinzaine de grandes écoles et plus de 50 laboratoires de recherche qui planchent sur le thème de la ville de demain et associe des volets formation, recherche, partenariat socio-économiques et relations internationales. « Une réussite unique en France », précise Alexandre Chirier, directeur du développement et de la promotion d’EPAMARNE. Première étape attendue de ce projet : la création, en 2019, d’un nouvel établissement qui donnera naissance à une université d’un genre nouveau. « FUTURE est structuré autour de trois défis : la ville économe en ressources naturelles et en énergie, la ville sûre et résiliente, la ville intelligente et connectée au service du citoyen. Il a vocation à démultiplier la fertilisation croisée des connaissances et des compétences présentes entre sciences dites dures, sciences de l’ingénieur et sciences humaines et sociales », souligne Philippe Tchamitchian, président de l’université Paris-Est.

Cité Descartes : abords de l'immeuble le Bienvenüe, pôle scientifique et technique Paris-Est à Marne-la-Vallée.

© Epamarne / Architecte : Jean-Philippe Pargade / photo : Antoine Meyssonnier

Au cœur de la Cité Descartes

Brique essentielle de la dimension innovation, FUTURE prendra racine sur le terreau naturel de la Cité Descartes où se concentrent déjà 25 % de la filière R&D française en matière de développement durable. Déjà labellisée « Cluster de la ville durable » dans le cadre du Grand Paris, la Cité Descartes confirme son rôle de lieu de démonstration pour la ville de demain avec le développement de bâtiments prototypes comme l’espace Bienvenüe ou Le Coriolis et par la présence de projets du démonstrateur industriel pour la ville durable, Descartes 21. Avec l’I-Site FUTURE, ce hub majeur du Grand Paris se veut un laboratoire de la ville innovante partagée par un écosystème d’acteurs engagés dans la même dynamique. « La dimension innovation est l’un des grands enjeux du projet qu’il faut traiter à plusieurs échelles : enseignement/recherche, entreprises et local/national », poursuit Philippe Tchamitchian. FUTURE est un projet d’une durée de dix ans qui débute par une période probatoire de quatre ans. Son budget complet global est de 310 M€ dont 36 M€ apportés par le PIA. Cet apport résulte des intérêts que génère la dotation en capital (non consommable) allouée par l’État au projet FUTURE, d’unmontant de 280 M€. « Une mutation architecturale autant qu’ institutionnelle est en train de s’opérer à la Cité Descartes de Marne-la-Vallée », conclut Nicolas Ferrand.

À lire aussi

Actualités

“Bâtir une ville” d’après Alexandre Chemetoff

22 juin 2018

Actualités

L’âme dans l’aménagement, naissance d’une signature

21 juin 2018

Actualités

Maraîchage biologique et agro-tourisme à Montévrain

21 juin 2018