Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Nouveau périmètre d'intervention EPAMARNE/EPAFRANCE - Logo 2016 : La Tulipe EPAMARNE/EPAFRANCE

Actualités

D’aménageur public à opérateur partagé, une histoire de partenaires particuliers

Sarah Emmerich

L’aménagement se pense désormais au cas par cas, au plus près des territoires, avec les élus et les habitants. L’extension du périmètre d’intervention d’EPAMARNE et la création d’une SPLA-IN témoignent de cette nouvelle fabrique partenariale de la ville.

En 1972, l’Établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée, EPAMARNE, est créé pour bâtir une Ville Nouvelle, répondre à la croissance démographique et rééquilibrer le territoire vers l’est parisien.

 

En 1987, naît EPAFRANCE, l’Établissement public d’aménagement du secteur IV de Marne-la-Vallée, qui inaugure avec Euro Disney un partenariat public/privé inédit pour créer le Val d’Europe.

 

Ces étapes clés étaient placées sous le signe des grandes politiques centralisées de planification et d’aménagement du territoire. Les temps ont changé, la décentralisation s’est affirmée, les maires sont devenus bâtisseurs et la culture partenariale s’est inscrite dans l’ADN de l’aménageur. « EPAMARNE a été et demeure un acteur incontournable pour l’aménagement de notre territoire », explique Paul Miguel, président de la Communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne. L’opérateur de l’État a donc aujourd’hui complètement changé de modèle pour se placer au service des collectivités. C’est ce qu’a également souligné Béatrice Abollivier, préfète de Seine-et-Marne, lors de son discours à la cérémonie des vœux 2018 des Établissements publics « l’État et les collectivités locales savent conjuguer leurs compétences respectives et leurs talents pour construire l’avenir de nos villes. Le dynamisme de Marne-la-Vallée apporte une preuve éclatante de cette relation apaisée et constructive ».

 

Le 24 décembre 2016 est publié au Journal Officiel le décret qui agrandit le périmètre d’intervention d’EPAMARNE. « Aujourd’hui 38 collectivités ont l’opportunité de confier à EPAMARNE leurs projets d’études et d’opérations d’aménagement pour que nous bâtissions ensemble un avenir urbain cohérent et durable » a rappelé Yann Dubosc, président d’EPAMARNE, dans son discours de vœux pour l’année 2018. C’est dans cet esprit qu’est conçu le nouveau pôle autour de Marne Europe et de l’ex-Voie de Desserte Orientale (VDO). Ce projet d’autoroute, aujourd’hui abandonné, constitue une opportunité foncière exceptionnelle en première couronne dans les communes de Villiers-sur- Marne, Champigny- sur-Marne, Ormesson-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne et Sucy-en- Brie. En étroite association avec les mairies et sous l’impulsion d’un contrat d’intérêt national, ce territoire conjuguera activités économiques, logements, aménités et services.

 

L’aménagement des écoquartiers de Montévrain et de Bussy Saint-Georges sont également des exemples de partenariats toujours plus resserrés et réussis avec les collectivités locales, « EPAMARNE est un partenaire important et c’est un réel plaisir de préparer ensemble le développement du territoire » souligne Jean-Paul Michel, président de la Communauté d’agglomération de Marne et Gondoire et Maire de Lagny-sur-Marne.

À lire aussi

Actualités

Création de la SPLA-IN Noisy-Est

18 juin 2018

Actualités

Bussy Saint-Georges : 131 logements en construction au Sycomore

15 juin 2018

Actualités

Penser, croire, rêver, oser

15 juin 2018