Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
©

Actualités

CAP sur l’innovation !

Sur un territoire grand de 44 communes à l’est de Paris, EpaMarne-EpaFrance mènent une démarche pro-active d’innovation qui concilie urbanisme et transition écologique pour atteindre à l’horizon 2050 la neutralité carbone dans ses opérations d’aménagement. Et parce que demain se construit aujourd’hui, les EPA se sont fixés pour 2019 la réalisation de 10 objectifs concrets déclinés autour de 4 priorités. Revue.

Dans un contexte de changement climatique mondial, la responsabilité locale d’un aménageur est d’expérimenter les nouvelles façons de concevoir la ville pour augmenter les effets positifs et réduire le plus possible les impacts néfastes à l’environnement. C’est avec cette conscience qu’EpaMarne conduit l’innovation pour anticiper la transition écologique du territoire et ainsi de garantir à ses habitants et usagers un cadre de vie sain et résilient.

 

Comment passer de l’économie linéaire du « extraire > produire > jeter » à l’économie circulaire du « fabriquer > utiliser > recycler » ?

 

Comment agir concrètement aujourd’hui et demain pour ne pas dépasser les +2 °C en 2050 ?

 

Pour concrétiser cette ambition, EpaMarne a identifié 4 priorités, déclinées en 10 objectifs concrets à réaliser en 2019.

1 – Climat : réduire progressivement l’empreinte carbone du territoire pour atteindre in fine la neutralité carbone en 2050

Décarboner les mobilités

  • Réduire les besoins de déplacements en développant des quartiers courtes distances
  • Renforcer l’offre de mobilités douces


Écoconstruire le territoire

  • Contribuer au développement des filières françaises bois biosourcé
  • Expérimenter les nouveaux écomatériaux de demain


Développer des mix énergétiques vertueux

  • Concevoir des bâtiments économes en énergie et carbone permettant de réduire la facture des habitants
  • Augmenter le recours aux énergies renouvelables à l’échelle du quartier


=> Concrètement en 2019, EpaMarne s’engage à :

  • Gagner l’appel à projets « Expérimentation du Véhicule Routier Autonome » de l’ADEME
  • Gagner l’appel à projets « Vélo du quotidien » de la Région IDF
  • Initier une opération immobilière bois-paille
  • Contribuer activement à la définition du référentiel BBCA/E+C- quartier

2 – Santé : développer un urbanisme favorable à la santé

Développer un environnement de qualité

  • Contribuer au développement d’une offre alimentaire saine et locale
  • Aménager des espaces publics plus favorables à la santé


Anticiper les défis sanitaires liés au changement climatique

  • Réduire les effets d’îlots de chaleur
  • Viser une meilleure performance des bâtiments pour mieux prévenir les fortes chaleurs des étés-canicules


Expérimenter de nouvelles formes d’habitat

  • Développer l’évolutivité des logements en fonction des étapes de la vie
  • Intégrer plus de matériaux biosourcés et garantir des systèmes de ventilation performants pour améliorer la qualité de l’air des bâtiments


=> Concrètement en 2019, EpaMarne s’engage à :

  • Établir une première version du référentiel territorial « Aménagement et Santé »
  • Engager une opération immobilière pilote sur la santé

3 – Nature : rapprocher nature et habitant en augmentant le réservoir de biodiversité

Valoriser le patrimoine local

  • Renforcer les continuités écologiques
  • S’appuyer sur la géographie et les éléments remarquables du paysage


Intégrer la biodiversité à la démarche d’aménagement

  • Évaluer les bénéfices des opérations d’aménagement
  • Expérimenter l’intégration d’un écologue dans une équipe de maîtrise d’œuvre urbaine


Améliorer la gestion de la ressource en eau

  • Expérimenter le zéro rejet à l’échelle quartier pour améliorer l’alimentation de la nappe
  • Mesurer sur le terrain les gains économiques d’une gestion intégrée


=> Concrètement en 2019, EpaMarne s’engage à :

  • Amorcer la réflexion pour une zone d’activité à forte valeur environnementale
  • Concevoir une opération « zéro rejet » d’eaux pluviales à l’échelle du quartier

4 – Numérique : renouveler les façons de penser et d’agir pour la fabrique de la ville

Consolider l’usage du BIM et passer au CIM

  • Établir un observatoire des retombées technico-économiques du BIM
  • Structurer la stratégie et la mise en œuvre opérationnelle du CIM


Multiplier les nouvelles modalités d’animations et de concertations

  • Favoriser les initiatives d’urbanisme transitoire
  • Expérimenter un nouveau dispositif de monitoring s’appuyant sur les usages d’un quartier


Activer les synergies en matière de stratégie DATA

  • Travailler sur l’interopérabilité des différentes bases de données
  • Améliorer le lien entre le SIG des EPA et celui des collectivités


=> Concrètement en 2019, EpaMarne s’engage à :

  • Lancer un challenge avec CAP Digital pour créer une plateforme numérique à l’échelle du territoire
  • Lancer un groupe de travail « instruction des PC BIM » à l’échelle du quartier

À lire aussi

Actualités

À Chanteloup-en-Brie, bientôt des logements triplement innovants

11 juin 2019

Actualités

1/10 –« Biodiversité » est dans le Lexique 2018 de l’aménagement durable

27 mai 2019

Actualités

ZAC Champigny Paris Est : la concertation démarre !

16 mai 2019