Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Logements Coteaux de la Marne

Actualités

Améliorer la bio-urbanité tout en construisant

Camille Petit-Gas

EPAMARNE a placé la biodiversité au cœur de sa conception du développement urbain. Le pari d’améliorer les écosystèmes existants tout en construisant est aujourd’hui sur la voie du succès grâce à la future réalisation sur la ZAC des Coteaux de la Marne à Torcy (77) d’une programmation urbaine sur 14 ha dont plus de 30% seront dédiés aux continuités écologiques.

Offrir un cadre de vie aux espèces protégées

Le projet prévoit la construction de 8 000 m² de surface de plancher (SDP) d’activités de services et de 40 500 m² de SDP de logements. Les modes constructifs et les usages des bâtiments contribueront à améliorer la biodiversité, à réduire l’empreinte carbone du quartier et à réinventer la relation entre la nature et la ville.

 

Le site ainsi aménagé offrira le biotope propice au retour de 22 espèces protégées, aujourd’hui menacées de disparition : Agrion nain, Anax empereur, Bouvreuil pivoine, Chouette hulotte, Couleuvre à collier, Demi-deuil, Epervier d’Europe, Fauvette à tête noire, Grande Tortue, Grillon d’Italie, Grimpereau des jardins, Grive musicienne, Hérisson d’Europe, Hespérie de l’Alcée, Leste brun, Lucane Cerf-volant, Noctule de Leisler, Oedipoda turquoise, Orvet fragile, Pic épeiche, Pipistrelle commune, Rossignol philomèle, Serotine commune, Sympétrum fascié et Thécla du Chêne pourront vivre en harmonie avec leurs voisins Homo sapiens.

Des programmes de logements déjà lancés

Les trois premiers programmes immobiliers de ce site ont été concédés aux 3 “preneurs de lots”I3F, Pitch Promotion et REI pour la réalisation de 277 logements.

 

Les permis de construire seront déposés en avril 2017 pour un démarrage des travaux en fin d’année. Les PC sont en cours de délivrance, et les travaux commenceront début 2018.

 

Les cahiers de prescriptions urbaines, architecturales et paysagères imposent la mise en œuvre de nombreuses mesures pour préserver les espèces végétales et animales, mais aussi pour la première fois en France, la création de toitures calcicoles.

 

Pourquoi une telle innovation ?

Suite à l’étude d’impact environnemental et à l’analyse du potentiel écologique du site menés en 2016, EPAMARNE y a identifié une prairie calcicole accueillant une végétation caractéristique des coteaux calcaires. La création de toitures calcicoles permettront d’en conserver la faune et la flore et reproduiront, par leur substrat et leur flore, le biotope des prairies calcicoles propice au développement d’une faune aujourd’hui menacée. Naturellement autonomes, leur entretien devra se conformer aux normes en vigueur et aucun intrant ne sera admis sur ces toitures (engrais, biocide, fumure…).

Une initiative collective et partenariale

Cette innovation écologique, conduite en partenariat avec des acteurs privés et publics, dont la commune de Torcy et la Communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne et les bureaux d’étude Confluences et Biodiversity by design, démontre sa faisabilité économique et aussi sa réplicabilité. En effet, les sols calcaires étant très répandus en Ile-de-France, ces toitures calcicoles pourraient être largement reproduites, favorisant le développement d’une biodiversité urbaine… une bio-urbanité.

À lire aussi

Actualités

Val d’Europe :
des travaux pour faciliter la circulation

20 octobre 2018

Actualités

4 équipes sélectionnées pour transformer le quartier du Castermant à Chelles

17 octobre 2018

Actualités

La concertation numérique plébiscitée par les habitants

11 octobre 2018