DEVELOPPEMENT URBAIN

SVM ENTREPRISE annonce la vente en VEFA de SVM Park VAL D’EUROPE à Bailly-Romainvilliers

07 déc. 2020

SVM ENTREPRISE, filiale de SVM GROUPE dédiée au développement et au montage d’opérations en immobilier d’entreprise, annonce aujourd’hui la vente en état futur d’achèvement (VEFA) de l’opération SVM Park VAL D’EUROPE à Bailly-Romainvilliers (77) à la SCPI ACTIVIMMO gérée par ALDERAN.

Menée en étroite collaboration avec EpaFrance et Real Estate Development by Euro Disney, SVM Park VAL D’EUROPE est une opération située au sein du Parc International d’Entreprises. Sur un terrain de 11531 m², huit lots répartis dans deux bâtiments d’une SDP de 5470m². Les deux bâtiments seront chacun divisible en 4 lots à partir de 490 m². Le permis de construire ayant été obtenu en juillet 2020, les travaux pourront débuter en janvier 2021 pour une livraison prévue au plus tard en janvier 2022.

 

« Nous sommes très heureux de la signature de cette nouvelle VEFA avec Alderan. C’est un réel gage de confiance envers SVM ENTREPRISE »
Sébastien van Moere, Président de SVM GROUPE.

« Fidèle au concept déjà éprouvé sur d’autres territoires, nous avons conçu SVM Park VAL D’EUROPE pour offrir aux PME-PMI des espaces adaptés et adaptables en phase avec la demande du marché. Dotés d’une architecture valorisante et fonctionnelle, nos Parcs bénéficient d’une certification environnementale labélisée par Certivéa E+C-. ALDERAN, professionnel du secteur, a très bien perçu la dimension patrimoniale de notre offre et s’est très vite positionné. »
Madjid Amghar, Directeur Immobilier d’Entreprise France, SVM ENTREPRISE.

Rémy Bourgeon, Président d’ALDERAN

« C’est avec grand plaisir que nous revenons investir au Val d’Europe qui constitue un territoire tout à la fois attractif et qualitatif. Nous avons apprécié le dynamisme de SVM GROUPE, la qualité de son projet et le soutien local tant d’EpaMarne-EpaFrance que d’Euro Disney. Ce parc répond parfaitement à la stratégie immobilière de la SCPI ACTIVIMMO qu’ALDERAN a lancé et gère depuis plus d’un an. Nous sommes confiants pour la commercialisation de cet actif qui bénéficie de surcroît d’une garantie locative de 14 mois à compter de la livraison consentie par le vendeur. »

Jean-Baptiste Rey, Directeur Général Adjoint EpaMarne-EpaFrance

« Situé au cœur du PIE, ce programme illustre pleinement notre volonté de poursuivre le développement économique du Val d’Europe avec l’accueil de nouvelles entreprises tout en pérennisant le parcours immobilier de celles déjà localement implantées. Sa qualité, sa divisibilité et la proximité des services, des commerces et des transports sont autant d’atouts qui séduiront l’arrivée de futurs sièges sociaux de PME-PMI ou de filiales de grands groupes.
Le Val d’Europe est un territoire attractif aux multiples opportunités pour les investisseurs. Ils ne s’y trompent pas et cette nouvelle acquisition avec ALDERAN en est la preuve. »

Christophe Giral, Directeur Immobilier Euro Disney

« Avec environ 5 400 établissements accueillis depuis 2004, Val d’Europe représente une localisation stratégique pour les acteurs économiques qui souhaitent rayonner sur l’Ile-de-France, tout en étant connectés aux quatre coins de l’Hexagone et d’Europe grâce au premier hub TGV de France. Nous célébrons aujourd’hui le lancement au cœur du Parc International d’Entreprises de l’opération SVM Park VAL D’EUROPE sélectionnée pour ses qualités intrinsèques et sa flexibilité qui permettront d’accueillir des utilisateurs dans un environnement de travail qualitatif, fonctionnel et pourvu de nombreux services et commerces situés à proximité. Nous nous réjouissons d’ores et déjà des marques d’intérêt d’entreprises de premier plan qui souhaitent s’y implanter »

Conçue par l’architecte Jean-Luc Muller, cette opération bénéficie d’une situation idéale dans un environnement urbain très qualitatif et recherché. SVM Park VAL D’EUROPE dispose d’une excellente accessibilité routière avec notamment l’autoroute A4 à proximité. Pour cette transaction, BNP Paribas Real Estate a accompagné le vendeur et l’acquéreur.

Partager