Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Une assemblée de personnes se rendent à la conférence de Cadre de Ville (en collaboration avec la ville de Champs‐sur‐Marne et la Communauté d’Agglomération Paris‐Vallée de la Marne)

Actualités

À quoi ressembleront les espaces publics connectés de demain ?

Amélie Ferrand

Cadre de Ville a réuni, le 17 octobre 2017 lors de son forum annuel «Les Entretiens», de nombreux acteurs de la fabrique de la ville sur le thème «comprendre & anticiper la ville de demain». Jean-Baptiste Rey, DGA EPAMARNE / EPAFRANCE, y est intervenu pour présenter le projet DIVD Descartes 21 et plus largement partager l’expertise de l’établissement en matière de ville intelligente.

La multitude de données aujourd’hui exploitables sur les comportements urbains interroge la relation entre la ville, les objets connectés et les citoyens : quelles données collecter ? Pour quels nouveaux services: mobilité douce, fluidité de la circulation, amélioration de la qualité de l’air et du niveau sonore, dynamisation de la vie d’un quartier, diffusion d’informations diverses… ? Et avec quel mode de gouvernance pour garantir leur bonne utilisation et construire des modèles durables ?

 

Ce sont à ces questions que la conférence-débat « quand les espaces publics sont connectés… au service des nouvelles mobilités, du mieux vivre et de la co-gestion » a apporté un certain nombre de réponses illustrées d’exemples concrets de réalisations qui aujourd’hui font leur preuves. Étaient ainsi réunis :

  • La «rue connectée» sur les Berges de Loire dans l’île de Nantes, par Jean-Luc CHARLES, DG de la SAMOA ;
  • « Mobilité et dynamique d’animation à la Ville de Sète », par Magali MARTIN, Directrice générale France de CITELUM et François COMMEINHES, Sénateur-Maire de Sète ;
  • La « Cité Descartes connectée », par Jean-Baptiste REY, Directeur général adjoint d’EPAMARNE.

 

Jean-Baptiste Rey a présenté les actions menées dans le cadre du DIVD Descartes 21, projet labellisé « Démonstrateur Industriel pour la Ville Durable » par les ministères de l’Écologie et du Logement. Porté par un consortium public/privé de leaders dans les domaines de la ville durable, Descartes 21 a pour vocation de mettre en œuvre une plateforme de services urbains destinée à répondre aux enjeux cruciaux de la transition énergétique, de la mobilité durable et du mieux-vivre en ville.

 

Depuis le mois de mars 2017, ces trois thématiques font l’objet d’études et d’expérimentations menées en collaboration avec la Ville de Champs‐sur‐Marne et la Communauté d’Agglomération Paris‐Vallée de la Marne :

 

1/ La transition énergétique : l’objectif est de réduire à la fois l’empreinte carbone et la facture énergétique pour l’usager comme pour la collectivité. Les études concernent donc les synergies possibles entre les réseaux de chaleur, de froid et d’électricité, mais aussi le déploiement de solutions intelligentes comme la valorisation de la géothermie de stockage. Le groupe de travail s’appuie sur les compétences du sociologue Alain Bourdin afin d’appréhender au mieux les besoins et usages des utilisateurs finaux. Début 2018, seront installés des radiateurs numériques dans quelques classes du groupe scolaire des Deux Parcs à Champs-sur-Marne et une quarantaine de foyers de la commune feront l’objet d’un suivi de leurs modes de consommation énergétique.

 

2/ La mobilité : dans le cadre d’un diagnostic général des mobilités, les expérimentations lancées en septembre 2017 à la Cité Descartes visent à proposer une chaîne de mobilité globale, optimisée et intégrée. Cette démarche en co‐construction avec les habitants et les usagers du territoire s’appuie sur une étude des pratiques de mobilité. Le volet « cyclabilité » est actuellement mené avec des outils participatifs comme Villavel et grâce à des bornes mobiles de vélo à assistance électrique, Viachamps, qui contribuent à localiser les parcours et les futures infrastructures de charge de la mobilité cyclable. Les expérimentations doivent se poursuivre jusqu’à la mi-novembre 2017.

 

3/ Mieux-vivre en ville : parmi les actions novatrices, vient d’être lancé un diagnostic de l’ambiance sonore et lumineuse des espaces publics de la Cité Descartes, avec un système de mesure embarqué et géo‐localisé. Ce diagnostic intelligent et partagé avec les usagers permettra de mettre en évidence les caractéristiques du territoire, d’identifier les usages, perceptions et appropriations des différents lieux pour créer un environnement agréable qui contribuera à rendre le territoire plus attractif. D’autres services urbains innovants sont également à l’étude, tels que les Citybox.

À lire aussi

Actualités

“Bâtir une ville” d’après Alexandre Chemetoff

22 juin 2018

Actualités

L’âme dans l’aménagement, naissance d’une signature

21 juin 2018

Actualités

Maraîchage biologique et agro-tourisme à Montévrain

21 juin 2018