Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
©

Actualités

Partage d’expérience avec les étudiants du Mastère Spécialisé® BIM

Mercredi 20 novembre 2019, les équipes d’EpaMarne ont accueilli les étudiants du Mastère Spécialisé BIM de l’ESTP et l’ENPC, pour leur présenter la démarche de déploiement de la maquette numérique initiée par l’aménageur, ainsi qu’une visite de plusieurs projets urbains, exemples de mises en application pratiques.

En s’engageant sur le BIM et le déploiement de la maquette numérique à l’échelle du bâtiment, du quartier et des territoires, EpaMarne poursuit l’ambition d’insuffler l’évolution des pratiques et d’améliorer la lisibilité et la fluidité dans la conception des projets urbains.

 

Pour y parvenir, de nombreuses actions ont été portées avec différents partenaires, dont l’Ecole des Ponts ParisTech – ESTP, en soutenant le Mastère Spécialisé® BIM. La formation des professionnels et futurs professionnels à la pratique de la maquette numérique est un prérequis majeur à l’évolution des métiers du secteur. C’est pourquoi, Jean-Baptiste Rey, directeur général adjoint d’EpaMarne-EpaFrance, est président du Comité d’orientation du Mastère BIM. Dans cette même démarche, EpaMarne soutient la formation de ses équipes, avec l’intégration chaque année, d’un collaborateur au Mastère (découvrez le portrait de Matthieu Beyssi).

Une journée entre RETEX et cas concrets

Après une présentation de la stratégie BIM des Epa, les 60 étudiants du Mastère, accompagnés de leur directeur Olivier Celnik, ont assisté à une rétrospective des actions menées par les Epa en matière de concertation numérique :

  • Imaginer son parc : développement d’une application web pour co-construire un parc de 13 hectares dans le centre urbain du Val d’Europe, au cœur de la ZAC du Pré de Claye : pendant 3 mois, les utilisateurs ont pu construire leur parc idéal, en choisissant la nature des services, mobiliers, espaces, paysages souhaités, dans une enveloppe budgétaire définie. La synthèse des remontées a fait l’objet d’un cahier des charges citoyen, annexé à celui de la maîtrise d’œuvre paysagère.
  • Ormesson demain : un outil de concertation numérique, BIM Citoyen, a été développé pour l’élaboration du projet urbain de la Plaine des Cantoux à Ormesson-sur-Marne. A l’instar d’un serious game, le quartier a été modélisé en 3D. L’internaute peut y modifier différents éléments de la ville tels que les voiries, les espaces verts, la hauteur des bâtiments… mais comme dans un serious game, tous ces changements sont soumis à des contraintes budgétaires et aux réglementations environnementales et urbanistiques. Ainsi, le “joueur” voit au cours de sa construction, les impacts carbone, économiques, esthétiques… de ses propositions.
  • SiLaVille : une future plateforme de concertation et de prospective d’aménagement à l’échelle du périmètre d’intervention des Epa sous la forme d’un sérious game dont l’objectif est de permettre à chacun de saisir les enjeux des choix d’aménagement et les interactions démographiques, économiques, écologiques, d’habitat et de mobilité.

 

La seconde partie de la matinée a été consacrée au partage d’expériences d’acteurs de la construction :

  • Groupe 3F en qualité de maître d’ouvrage et bailleur social sur le BIM Exécution et le BIM Exploitation,
  • Groupe Demathieu Bard, entreprise générale sur le BIM Exécution pour l’opération immobilière Céleste à la Cité Descartes.

 

Le groupe a ensuite visité plusieurs programmes urbains construits sur les périmètres d’intervention des Epa :

  • La résidence intergénérationnelle Marie Curie à Bussy Saint-Georges, avec la projection de la maquette numérique via l’outil BIM Screen, une démonstration de l’utilisation de BIM Screen en phase chanter – permettant l’examen du contrôle technique, la revue de projet, etc. – et la présentation de la démarche PC BIM conduite par l’agence Architecture Pélegrin.
  • La résidence Woodway à Chanteloup-en-Brie, avec la rencontre des équipes de la maîtrise d’œuvre.
  • Le Piano Bar, maison du projet de la Cité Descartes à Champs-sur-Marne, avec la présentation de la maquette CIM du projet urbain Descartes.

Présentation par l'agence Architecture Pélegrin et BTP consultants des outils BIM

© EpaMarne

Un univers à conquérir

EpaMarne s’est inscrit très en amont dans le développement des technologies et des pratiques de la maquette numérique. Aujourd’hui encore, le BIM en est à ses tous premiers pas dans le secteur de l’aménagement. Mais l’expérience d’EpaMarne montre que demain, des chaînes de services à grande valeur ajoutée vont se développer. En intégrant le BIM dès les phases de conception, une foule de nouveaux usages apparaît et soulève de nombreuses questions tant technologiques que réglementaires : la numérisation des documents d’urbanisme, l’instruction dématérialisée des permis de construire, la propriété intellectuelle de la maquette BIM, le carnet numérique…

À lire aussi

Actualités

Montévrain : l’écoquartier poursuit sa mue

26 novembre 2019

Actualités

3 questions à… Matthieu Beyssi, ingénieur chargé d’opérations

17 octobre 2019

Actualités

Écocité de Marne-la-Vallée, un bilan positif pour le territoire

15 octobre 2019