Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Modélisation du programme de logements miscanthus à Chanteloup-en-Brie

Actualités

Marne-la-Vallée, 500000€ pour accélérer l’innovation et l’éco-construction

Amélie Ferrand

Mardi 11 octobre 2016, Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer et Jean-Baptiste Rey, Directeur général adjoint des Établissements Publics d’Aménagement de Marne-la-Vallée, EPAMARNE/EPAFRANCE, ont signé la convention « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte ». Un appui financier de 500000€ permettra de répondre concrètement aux ambitions de la loi sur la transition énergétique avec la réalisation de deux programmes résidentiels exemplaires à Chanteloup-en-Brie : 58 logements « zéro carbone » et 46 logements en blocs de miscanthus.

Précurseurs en matière d’aménagement urbain durable, EPAMARNE et Chanteloup-en-Brie multiplient les premières. Premières maisons « passivhauss » avec Les Lodges, première opération B-Cube (BIM – BOIS – BEPOS), premier programme « zéro carbone » et premier bâtiment en blocs de miscanthus. Toutes ces opérations innovantes, réplicables et économiquement viables, que ce soit à l’échelle de la France ou de Marne-la-Vallée, font de Chanteloup-en-Brie, un véritable démonstrateur à ciel ouvert de la ville de demain, une ville durable et désirable.

 

Le soutien de l’État, dans le cadre de l’appel à projets « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte », permet à EPAMARNE et à la commune de Chanteloup-en-Brie d’accélérer l’innovation en misant sur l’éco-construction, afin de bâtir une ville résiliente face aux enjeux climatiques.

Zéro carbone

Avec l’opération « zéro carbone », la commune de Chanteloup-en-Brie, EPAMARNE et Expansiel Promotion proposent une solution concrète pour réduire la consommation d’énergie dans le bâtiment, diminuer les gaz à effet de serre et produire des énergies renouvelables. Ce programme de 58 logements en accession sociale à la propriété vise un bilan carbone neutre sur 30 ans. Pour y parvenir, le programme conjuguera innovations technologiques et environnementales : 100% en structure bois, un recours privilégié aux matériaux biosourcés, un cœur d’îlot planté favorisant la biodiversité, des énergies renouvelables plébiscitées, etc. La recherche d’une conception bioclimatique contribuera également à faire baisser l’empreinte carbone de l’opération. Ainsi, ce projet « zéro carbone » réunira toutes les qualités requises pour obtenir la certification NF démarche HQE Logement et plusieurs labels tels que BBCA, matériaux biosourcés niveau 3 et l’atteinte du BEPOS Effinergie 2013 pour la part d’énergies renouvelables. Ces dernières permettront au programme d’anticiper le nouveau label « énergie-carbone » lancé en juin 2016 et ainsi de préfigurer ce que seront les bâtiments de demain.

Miscanthus

EPAMARNE, Chanteloup-en-Brie, 3F et le fabricant Alkern conjuguent leurs savoir-faire pour réaliser une résidence de 46 logements sociaux à partir de blocs de béton biosourcé, produits en miscanthus. Isolant thermique naturel, le bloc de miscanthus permet de réduire l’impact environnemental de la construction et de diminuer la consommation d’énergie du bâtiment en améliorant son enveloppe. Le programme réunira les qualités requises pour l’obtention du label BBCA et de la certification NF logement démarche HQE. Cultivé localement, le miscanthus contribue également au développement de l’économie circulaire avec la mise en place de filières vertes, créatrices d’emplois, notamment dans l’agriculture.

La croissance verte au service de l’emploi

L’établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée est signataire d’une convention avec la Maison de l’Emploi et de la Formation du Nord-Ouest 77. Les marchés privés confiés aux entreprises par les bailleurs sociaux intégreront 5 à 7% du volume d’heures au bénéfice de personnes éloignées de l’emploi.

A propos de « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte »

Le programme des « territoires à énergie positive pour la croissance verte » lancé à l’automne 2014 par le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, vise à territorialiser la politique de transition énergétique et à donner une impulsion forte pour encourager les actions concrètes qui peuvent contribuer notamment à atténuer les effets du changement climatique, encourager la réduction des besoins d’énergie et le développement des énergies renouvelables locales et faciliter l’implantation de filières vertes pour créer 100000 emplois sur trois ans.

À lire aussi

Actualités

“Bâtir une ville” d’après Alexandre Chemetoff

22 juin 2018

Actualités

L’âme dans l’aménagement, naissance d’une signature

21 juin 2018

Actualités

Maraîchage biologique et agro-tourisme à Montévrain

21 juin 2018