EpaMarne EpaFrance, l'âme dans l'aménagement

Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER

Actualités

Les investisseurs font confiance au territoire

EpaMarne-EpaFrance ont signé en 2019 la réalisation de 16,5 hectares de terrains d’activités, plus de 50 000 m² de bureaux, commerces et services et plus de 1 600 logements. Lumière sur les coulisses de ces résultats.

photo Antoine Meyssonnier

Il faut construire des territoires équilibrés. Ce précepte a beau faire consensus, reste encore à le définir. C’est quoi un territoire équilibré ? Pour EpaMarne-EpaFrance, l’équilibre trouve sa place dans la juste réponse qu’apporte un territoire aux besoins des usagers. Un usager habite, travaille, se déplace, fait ses courses, se divertit, se promène, se soigne, va à l’école… Il a donc besoin de logements, d’emplois, d’espaces verts, d’infrastructures de transports, de commerces, de services, d’équipements culturels, sportifs, médicaux, éducatifs… En somme, il a besoin d’une ville. La ville ne se construit ni en un jour, ni seule. EpaMarne-EpaFrance, aménageurs, contribuent aux côtés de nombreux acteurs – collectivités, État, partenaires privés – à lui donner forme.

Un investissement exceptionnel pour le Val d'Europe

Suite à l’annonce de The Walt Disney Company d’un investissement de plus de 2 milliards d’euros pour agrandir le parc Walt Disney Studios et après la concertation publique menée en 2018, la programmation du projet a été votée en 2019 à l’unanimité par les membres du Conseil d’administration d’EpaFrance pour être intégrée par avenant au calendrier d’aménagement de la phase IV du Val d’Europe. Qu’est-ce que cela change ? Cet avenant vient enrichir le projet urbain initial des 25 hectares consacrés à l’extension du parc, comprenant 5,3 hectares dédiés aux coulisses et à de nouvelles infrastructures telles qu’un plan d’eau bordé de commerces et restaurants. Les travaux de viabilisation conduits par EpaFrance se sont déroulés en 2019 pour laisser désormais place aux chantiers de construction et permettre l’ouverture de cette nouvelle offre loisirs dès 2025.

La future centralité Marne Europe confirmée

Avec l’arrivée de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express (GPE), l’interconnexion au RER E, la ligne P et le futur Altival, Bry-Villiers-Champigny va devenir en quelques années un hub multimodal exceptionnel. Conjugué à la très bonne accessibilité routière ainsi qu’aux liens facilités avec les aéroports parisiens, le quartier Marne Europe à Villiers-sur-Marne sera l’une des polarités les mieux desservies de la métropole. En 2019, EpaMarne et la Compagnie de Phalsbourg ont signé le protocole de développement du projet « Balcon sur Paris », actant le lancement opérationnel du quartier pour réaliser 12 lots livrés à l’ouverture de la gare attendue en 2025.

Le futur quartier en chiffres :

  • 17 500 m² de programmes culturels/loisirs : hôtels, cinéma, palais des congrès
  • 31 000 m² de bureaux
  • 15 000 m² de commerces et services
  • 3 650 m² d’activités
  • 56 700 m² de logements et résidences étudiantes
  • 2 ha d’un jardin métropolitain au cœur du quartier

Une multinationale choisit le bon côté du Grand Paris

À l’occasion du SIMI 2019, Deloitte, Disneyland® Paris et Nexity ont annoncé la construction d’un centre de formation européen d’envergure au Val d’Europe : la Deloitte University la concertation publique menée en 2018, la programmation du projet a EMEA. 22 000 m² de programmation dont 260 chambres d’hébergement, une capacité d’accueil de 500 personnes par jour… l’ampleur du projet est énorme. Mais ce qui est important, c’est que ce choix s’est fait parmi 88 autres sites européens concurrents. Outre l’excellente accessibilité, les aménités urbaines ou encore la qualité de vie du Val d’Europe, ce qui a aussi fait pencher la balance du « bon côté du Grand Paris », c’est la volonté de tous les partenaires – l’État, la Région Ile-de-France, le Département de Seine-et-Marne, EpaFrance, Val d’Europe agglomération et les communes – de contribuer pleinement à l’attractivité économique du territoire.

L’écoquartier de Montévrain en plein essor

Se loger dans une grande variété de typologies de logements, bénéficier de la nature en ville, d’un urbanisme favorable à la santé, se déplacer aisément à vélos, marcher, courir… telles sont les ambitions portées par EpaMarne pour aménager cet écoquartier de 153 hectares. En 2019, plus de 500 logements ont été livrés, aux côtés d’une nouvelle place – la place de la Liberté – et du nouveau collège Lucie Aubrac ouvert à la rentrée dernière. En fin d’année, EpaMarne et Sogeprom annonçaient la construction de 100 logements sur un lot particulièrement convoité par les opérateurs immobiliers. Cette concurrence a permis de tirer vers le haut les ambitions du projet sélectionné. Ici, le « vivre ensemble » est au cœur du programme : espaces collectifs, toits-terrasses, commerces en pied d’immeuble, vélos et trottinettes électriques en libre-service… en parfaite adéquation avec les valeurs qui fondent l’identité de l’écoquartier.

Commandez votre exemplaire papier !

  Les champs munis d'une étoile * sont obligatoires.








Voir notre politique de confidentialité

À lire aussi

Actualités

Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, apporte son soutien au projet urbain de Marne Europe

23 septembre 2020

Actualités

Innovation : un partenariat public-privé de R&D pour créer un quartier exemplaire

22 septembre 2020

Actualités

Le défi innovation, c’est concevoir la ville de demain

21 septembre 2020