IMMOBILIER D'ENTREPRISE

Le secteur tertiaire résiste à la crise

25 mars 2021

EpaMarne-EpaFrance publient l’analyse 2020 du marché du secteur tertiaire – bureaux – couvrant les 44 communes de leur périmètre d’intervention. Cette étude, réalisée avec le cabinet international de conseil en immobilier d’entreprises, JLL, met en lumière comment le territoire a maintenu son attractivité et est resté dynamique, dans un contexte de crise inédit.

Voir ou revoir le replay

Une émission de radio a été réalisée en partenariat avec Radio Immo pour présenter les résultats de l’étude économique menée sur le marché tertiaire et activités/logistique sur le périmètre d’intervention des Epa par le cabinet international de conseil en immobilier d’entreprises, JLL. Animée par Johanna Zilberstein, l’émission a réuni Laurent Girometti, directeur général des Epa, Christophe Mauge, directeur du développement des Epa, Sophie Rozen, directeur research Services JLL, Ronan Lelan, président du Directoire ARGAN, Charles-Antoine Corre, directeur IDF Legendre Immobilier et Stéphane Salini, président de Salini Groupe.

Dans une période de fortes incertitudes, marquée par une année de crise inédite, les marchés tertiaires des périmètres d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance ont démontré leur véritable robustesse.

 

En 2020, le territoire enregistre une demande placée de près de 50 000 m² de bureaux, soit un repli de 18 % par rapport à 2019 et de 13 % par rapport à la moyenne quinquennale. Ce repli est à mettre en perspective avec le déclin de 45 % observé au niveau francilien. Malgré une année bouleversée par la pandémie de la COVID-19 et la crise en découlant, le périmètre d’intervention des établissements publics affiche de belles performances.

 

Cette robustesse du marché s’explique principalement par la composition du tissu économique local de TPE/PME et par les prises à bail de moins de 500 m² (90 % des transactions et 40 % des surfaces louées/acquises).

 

Cette année encore, le territoire confirme son attractivité pour les plus grandes surfaces avec la signature de belles transactions. Parmi elles, il y a notamment les opportunités saisies par EpaMarne-EpaFrance au sein de l’immeuble neuf « Fifteen » pour y implanter leur futur siège social et par l’UGAP dans le « Descartes Nobel ». Ces deux transactions se situent au sein de la Cité Descartes à Champs-sur-Marne.

 

Malgré les incertitudes liées au contexte actuel, les entreprises se projettent sur le long terme sur les périmètres d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance et n’hésitent pas à maintenir leurs stratégies d’acquisition. En 2020, plus d’un quart des entreprises ont fait le choix de l’acquisition sur le territoire (versus 10 % en Île-de-France).

 

Cette performance est rendue possible grâce à un portefeuille d’offres parfaitement ajusté aux attentes des entreprises, tant en termes d’accessibilité, d’aménités urbaines, de conditions économiques que de qualité des bureaux.

 

Le maintien de la demande et de l’attractivité du territoire en 2020 démontre donc indéniablement la résilience du marché tertiaire sur les périmètres d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance. C’est d’autant plus vrai en comparant ces performances aux résultats d’autres pôles de deuxième couronne pour lesquels la demande a été divisée par deux :

  • -56 % en 2e couronne sud en 2020 ;
  • -52 % à Saint-Quentin-en-Yvelines ;
  • -50 % sur le pôle de Roissy.
Partager