EpaMarne EpaFrance, l'âme dans l'aménagement

Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER

Actualités

Le défi santé & urbanisme, c’est veiller au bien-être de tous

Dans le cadre de leur Plan Stratégique et Opérationnel 2020-2024, les établissements publics ont structuré leur feuille de route programmatique autour de 6 défis : le climat, la mobilité, la cohésion sociale et territoriale, la santé, la nature et l’innovation.

EpaMarne-EpaFrance s’engagent pour un urbanisme favorable à la santé, parce que l’air que l’on respire, l’eau que l’on boit, le bruit que l’on entend, la température que l’on ressent sont autant de questions environnementales devenues des préoccupations centrales.

Les questions de santé publique renouvellent le rôle de l’urbanisme et les stratégies d’aménagement. L’urbanisme favorable à la santé envisage des enjeux sociétaux, multiples et transverses : santé des jeunes, accompagnement du vieillissement de la population et de la perte d’autonomie, besoins de mixités sociales et intergénérationnelles, bien-être et bien-manger, sports et loisirs de plein-air, matériaux de construction sains et biosourcés, mobilités actives…

 

Initiée depuis 2018 par EpaMarne-EpaFrance à partir de l’approche des écoquartiers lancés dès 2009, la démarche définit le tissu urbain comme un organisme vivant, qui respire, avec des flux entrants et sortants, et dont l’état est intrinsèquement lié à la santé de ses habitants.

 

La santé devient légitimement un axe central de l’aménagement. Afin de relever ce défi, les Epa développeront un cadre de vie confortable et durable, renforceront l’accès aux soins et l’accompagnement du vieillissement, et favoriseront les activités physiques ainsi que l’alimentation saine et locale.

Aménager un cadre de vie confortable et durable

La promotion d’un urbanisme favorable à la santé passe en premier lieu par l’aménagement d’un cadre de vie de qualité, pour les habitants et les usagers. Cette notion recouvre les espaces extérieurs, publics et privés, les matériaux de construction des bâtiments et les volumes intérieurs, pour lesquels les Epa sont prescripteurs. L’amélioration au quotidien du confort urbain grâce à la réduction de la pollution et des nuisances sonores ou lumineuses relève également des préoccupations des aménageurs publics en amont de tout projet d’aménagement.

Renforcer l’accès aux soins et accompagner le vieillissement

Depuis 2018, avec la démarche « Aménagement et santé », les Epa se sont donné pour mission d’accompagner le vieillissement de la population et l’enjeu de la perte d’autonomie, en contribuant au renforcement de l’accès aux soins sur le territoire. Le maillage équilibré des infrastructures de santé, la mise en oeuvre de parcours résidentiels soucieux du vieillissement de la population et riche d’une offre conforme à ces nouveaux besoins sont des objectifs prioritaires dans les opérations d’aménagement en partenariat avec les collectivités.

Favoriser les activités physiques et l’alimentation saine et locale

L’Organisation Mondiale de la Santé définit la santé au sens large, comme « un état de bien-être, à la fois physique, mental et social ». Selon cette approche, le mode de vie – la pratique d’une activité physique et l’alimentation – est déterminant. C’est pourquoi, les espaces publics développent les mobilités actives, les cheminements piétons et les parcours sportifs. En complément, EpaMarne-EpaFrance aideront le développement d’une agriculture urbaine, biologique et le développement de circuits courts (jardins partagés, vente directe, productions locales, AMAP, restauration collective) pour une alimentation saine et durable.

À lire aussi

Actualités

55 hectares dédiés à l’agriculture biologique

19 octobre 2020

Actualités

Gouvernances renouvelées pour EpaMarne-EpaFrance

16 octobre 2020

Actualités

Ecoquartier de Montévrain : le plus grand pumptrack de France inauguré !

7 octobre 2020