Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Plan 3D du futur programme de logements Emmaüs (lot SY7) dans l'écoquartier Le Sycomore

Actualités

Quand EPAMARNE bouscule l’immobilier…

Camille Petit-Gas

En 2016, EPAMARNE intègre le Real Estate Disruptive Lab, structure commune à Arp-Astrance et à Impulse Lab. Objectif ? Dans un format accélérateur, rapprocher le plus rapidement possible les start-up innovantes et les acteurs en pointe sur l’innovation. Retour d’expérience, un an tout juste plus tard…

 

Propos recueillis par Business Immo dans l’édition spéciale EPAMARNE-EPAFRANCE de Décembre 2017.

 

SIMI 2016 : EPAMARNE est l’un des sept partenaires* du Real Estate Disruptive Lab. SIMI 2017 : l’aménageur a déjà rencontré, à l’issue de comités de sélections trimestriels, une douzaine de start-up interagissant dans l’univers immobilier. « Le mode opératoire est volontairement centré sur un nombre limité de start-up pour susciter les échanges. À la différence d’autres accélérateurs spécialisés dans la construction, Real Estate Disruptive Lab ne s’inscrit pas à l’ échelle du procédé constructif mais à l’ échelle du projet, des nouvelles offres immobilières et des nouvelles voies de commercialisation. Il représente une externalisation de la veille innovation des entreprises publiques et privées », résume Frédéric Motta, directeur du pôle Immobilier digital d’Arp-Astrance, cabinet de conseil et d’assistance à maîtrise d’ouvrage spécialisé dans l’immobilier durable. Et d’ajouter : « Nous avons présenté à EPAMARNE un écosystème permettant de développer de nouvelles offres disruptives et une politique de diversification de leur offre, de chercher des leviers de compétitivité, de rupture et d’ investir dans des sociétés à fort potentiel de valorisation. »

 

Les résultats ne se sont pas faits attendre. EPAMARNE a d’ores et déjà accroché avec deux start-up : Colonies et Homeloop. La première propose une solution de coliving qui peut intéresser l’établissement dans le cadre d’une nouvelle offre de logements, et notamment l’habitat communautaire dédié aux jeunes actifs. La seconde est un marchand de biens 2.0 qui propose via une plate- forme technologique une offre de location avec option d’achat. La suite du programme du Real Estate Disruptive Lab est bien chargée. « Nous allons continuer à dénicher les start-up les plus prometteuses pour les présenter, en avant-première, à nos partenaires. L’idée étant de détecter Airbnb avant qu’il ne soit gros. Il faut, par ailleurs, se diriger vers une évolution du contenu, car on ressent une attente de plus en plus forte des partenaires de collaborer entre eux. Enfin, plus que jamais, l’ immobilier est vécu de moins en moins comme un produit et de plus en plus comme un service. Cette réflexion doit nous inspirer et guider notre action », conclut Frédéric Motta.

 

*Les autres partenaires du Real Estate Disruptive Lab sont Allianz Real Estate, BNP Paribas Real Estate, Altarea Cogedim, Eiffage, SNI et Artelia.

En savoir plus

À lire aussi

Actualités

Inauguration d’un programme de logements au Val d’Europe

19 avril 2018

Actualités

Pont de franchissement du RER A à Bussy Saint-Georges : les travaux ont commencé !

18 avril 2018

Actualités

EPAMARNE représente la France au Forum International Construction Bois

13 avril 2018