Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Présentation du projet Elithis Montévrain grâce aux performances du BIM
© ©Epamarne

Actualités

Bois XXII ou l’immeuble résilient

Camille Petit-Gas

 

Propos recueillis par Business Immo dans l’édition spéciale EPAMARNE-EPAFRANCE de Décembre 2017.

 

« Concevoir le bâtiment du XXIIe siècle », telle est l’ambition d’EPAMARNE à travers le projet « Bois XXII ». Réalisé en partenariat avec Elithis, l’immeuble de « belle hauteur » en bois – voulu comme un signal au cœur de l’écoquartier de Montévrain – se devra d’être résilient à horizon… 2120. Autrement dit, tendre vers l’excellence environnementale, anticiper les besoins et comportements futurs, et prévoir une réversibilité programmatique. Nec plus ultra : ce bâtiment aura la capacité de résister au changement climatique. « Ce projet très prospectif est particulièrement excitant pour nos ingénieurs, confie Thierry Bièvre, P-DG d’Elithis. L’ idée est d’améliorer pour dépasser ce que nous avons déjà fait, notamment sur la tour Elithis Danube à Strasbourg. » « Avec une approche bioclimatique limitant le recours à la technologie, cet immeuble en bois garantira un bon confort d’ été. Et sera toujours à même de le faire en 2117, 2217… alors que le climat aura évolué », abondent les équipes d’EPAMARNE.

Une nouvelle méthode de travail collaborative

Pour parvenir à ce projet, le groupe de conseil et d’ingénierie du bâtiment peut s’appuyer sur un processus d’élaboration inédit, reposant sur le codesign de tous les acteurs – EPA, Ville et MOA – via la participation à des workshops thématiques. Au nombre de six, ces workshops interrogent sur les usages et fonctionnalités, les nouveaux modes constructifs et matériaux biosourcés, les performances environnementales/énergétiques et ENR, la prospective numérique, l’efficience économique et duplicabilité, et enfin le maquettage BIM des contraintes. En présence d’experts mobilisés selon les thématiques : chercheur thématique bois (matériaux et processus constructif), philosophe d’entreprise, spécialiste de la collocation, médecin spécialiste de la qualité de l’air, sociologue-prospectiviste, ou encore des start-up et concepteur-ingénieur.

 

« Dans cet esprit de co-élaboration, nous avons par ailleurs, désigné l’architecte de façon atypique, appuie Axel Djian, responsable développement à EPAMARNE. Le cabinet autrichien Baumschlager Eberle n’a pas été choisi sur une esquisse, considérant que celle-ci doit prendre en compte les enjeux, mais sur ses intentions et une vision partagée. »

De nouvelles formes d'habitats

Selon les hypothèses de programmation initiales, il serait question de 2 000 m² de bureaux flexibles, 500 m2 de commerces et, en partie haute de la tour qui pourrait culminer à 60 m de haut, 6 500 m² dédiés au résidentiel. Soit une centaine d’appartements au total à proximité de la gare RER de Val d’Europe.

« Bien loin des logements familiaux classiques, nous pousserons l’ innovation jusqu’ à proposer de nouvelles formes d’ habitats, plus en accord avec les usages et avec l’ idée qu’ ils devront toujours être capables d’offrir un confort de vie optimal aux habitants en 2120, précise Axel Djian. Le projet préfigurera ce que seront les espaces privés, publics et partagés de demain, tout en développant mixité sociale et fonctionnelle. Pensées dans une logique de réversibilité et d’ évolution des besoins, ces surfaces pourront être adaptées par les générations futures. »

 

L’ensemble sera porté par une offre de services de qualité telle qu’une conciergerie et une ouverture sur la ville notamment par les « rooftops ».

 

Le projet architectural définitif sera présenté à l’issue des workshops, en mars 2018. Pour un début de chantier prévu pour mi-2019

 

À lire aussi

Actualités

EpaMarne, Université Paris-Est et Efficacity réunis pour expérimenter la transition énergétique de la ville

11 décembre 2018

Actualités

Ville durable : FCBA et EpaMarne partenaires en Recherches et Développement

6 décembre 2018

Actualités

Salini Immobilier et EpaMarne développent le parc d’activités 8.0 !

6 décembre 2018