BILAN 2021

Aménagement : les investisseurs affichent leur confiance et s’engagent pour 2022

06 janv. 2022

En 2021, EpaMarne et EpaFrance et leurs filiales ont signé la réalisation de plus de 11 hectares de terrains d’activités, près de 33 500 m² de bureaux, commerces et services et 2 539 logements. Ces résultats témoignent de la robustesse du territoire face à la crise économique et de la confiance des investisseurs pour l’Est Parisien, valeur refuge attractive et pérenne.

2020 n’a épargné personne, 2021 non plus. 2022 s’annonce tout aussi imprévisible. Pourtant, tout au long de l’année, les signes de la relance économique comme les investissements d’avenir se sont multipliés. En attestent les actes d’engagement contractualisés en 2021 par les établissements et leurs filiales : 18,6 hectares de terrains d’activités, 17 860 m² de bureaux, commerces et services et 2 076 logements.

La réduction de l’empreinte environnementale, tendance de fond des investisseurs

EpaMarne-EpaFrance ont inscrit dans leurs objectifs la réduction des émissions carbone liées aux projets urbains. En moyenne, 50 % de leur production de logements est en structure bois et/ou en éco-matériaux. Dès que cela est possible, les programmes résidentiels sont raccordés aux réseaux de chaleur locaux, comme au Sycomore à Bussy Saint-Georges ou encore à Champs-sur-Marne. Il en est de même pour l’activité économique, où cette tendance se concrétise, avec par exemple, le lancement d’un parc d’activités PME-PMI à Coupvray dont les bâtiments seront en structure bois.

La préservation de la biodiversité, nouvelle valeur pour les entreprises

Déjà sensibilisées depuis la COP 21 et les accords de Paris sur le climat, les entreprises sont de plus en plus attentives à l’impact de leurs activités sur l’environnement, mais aussi, à la qualité du cadre de vie de leurs salariés. C’est un enjeu majeur qui influe directement sur leur stratégie et leurs choix d’implantation. Le succès commercial de la ZAC Lamirault à Croissy-Beaubourg illustre cette tendance. Alors qu’EpaMarne prescrit des directives environnementales ambitieuses, tant à l’échelle de la ZAC que des lots, les travaux de la première entreprise à s’y installer démarreront dans les prochaines semaines. 12 sociétés supplémentaires la rejoindront prochainement dont les engagements ont été contractualisés en 2021.

Les projets urbains des filiales Noisy-Est et M2CA

La filiale M2CA poursuit son activité opérationnelle, avec notamment la construction de 2 programmes pour 191 logements, tandis que la filiale Noisy-Est poursuit le montage de l’opération d’aménagement au débouché de la gare du Grand Paris Express Noisy-Champs, côté Noisy-le-Grand. Plusieurs études ont été conduites en 2021 : élaboration du plan guide, espaces publics, trafic, reconfiguration commerciale du quartier du Champy, mise à jour de l’étude d’impact. La prochaine étape sera la validation de la programmation urbaine et du bilan financier de la ZAC, pour une création en 2023.

En 2022, l’année sera intense

Cette année, EpaMarne-EpaFrance fêtent respectivement leur 50 et 35 ans, des opportunités supplémentaires pour augmenter la notoriété du territoire. 2022 sera aussi une année porteuse d’enjeux opérationnels importants, notamment à Bussy-Saint-Georges, Champs-sur-Marne, Chelles, le Val d’Europe et bien sûr Villiers-sur-Marne avec la fin des travaux titanesques de terrassement de la ZAC Marne Europe. Enfin, en 2022, les aménageurs publics veilleront plus encore à la qualité des espaces publics, du cadre de vie et des logements réalisés.

Partager