Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Avec 2 474 logements vendus au premier semestre 2018 sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne/EpaFrance, le marché du logement marque une forte hausse de +62% par rapport à l’exercice précédent. Ce dynamisme reflète l’attractivité du territoire aussi bien pour les acquéreurs que pour les promoteurs.
© ©Antoine-Meyssonnier

Actualités

Ventes de logements : vers une année record

Amélie Ferrand

Avec 2 474 logements vendus au premier semestre 2018 sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne/EpaFrance, le marché du logement marque une forte hausse de + 62 % par rapport à l’exercice précédent. Ce dynamisme reflète l’attractivité du territoire aussi bien pour les acquéreurs que pour les promoteurs. Détails.

Les dynamiques de promotion et de commercialisation sur les périmètres d’intervention des Établissements publics d’aménagement de Marne-la-Vallée, EpaMarne/EpaFrance, montrent des résultats probants et en constante progression. Sur l’année 2017, le volume dépasse les 3 700 logements vendus. Soit plus de 11 % des mises en ventes réalisées à l’échelle de la région Ile-de-France.

 

Ce rythme de progression des ventes est conforme à celui observé à l’échelle régionale sur la période 2014-2017, mais avec une accélération plus marquée entre 2016 et 2017 sur les territoires adressés par les EPA.

 

Cette progression se confirme en 2018 avec plus de 3 000 logements vendus sur les 8 premiers mois de l’année, ce qui présage d’une année record. Cette performance exceptionnelle arrive quelque peu en décalage par rapport à la conjoncture régionale – le pic des ventes ayant été atteint sur 2017. Des premiers signaux indiquent un ralentissement sur le second semestre 2018, ce qui correspond à la courbe générale du marché francilien.

Territoires d’intervention d’EpaMarne/EpaFrance répartis en 6 secteurs pour le marché du logement

Répondre à la demande avec une offre de parcours résidentiels adaptée

Le dynamisme du marché logement montre une réelle attractivité du territoire qui s’est construite dans le temps par l’action concertée et conjointe de l’ensemble des acteurs locaux publics et privés – les EPA aménageurs, les collectivités, les investisseurs… pour bâtir une ville qui allie qualité de vie et aménités.

 

Les EPA se sont toujours attachés à proposer des parcours résidentiels qui répondent aux besoins de toutes les catégories de population. Aujourd’hui, les habitants manifestent un réel attachement au territoire et à sa qualité de vie. Environ 60 % des emménagés récents logeaient déjà sur le secteur et ont choisi d’y demeurer.

 

Logements en accession à la propriété, logements locatifs intermédiaires, logements sociaux… appartements collectifs ou bien maisons individuelles… studios pour les étudiants et jeunes actifs, logements T2 et plus, modulables pour les familles, résidences senior intégrées dans des programmes intergénérationnels… l’offre diversifiée de logements à Marne-la-Vallée a été développée par les EPA et les collectivités locales pour qu’elle réponde à toutes les catégories de population.

 

Une attention toute particulière est portée à l’accueil des nouveaux résidents et jeunes actifs, en leur proposant une offre adaptée, généralement locative et avec des loyers modérés, pour qu’ils puissent entamer par la suite leur parcours résidentiel sur le territoire.

En bref, les principales tendances du marché immobilier

Avec des ventes au premier semestre 2018 en très en forte hausse par rapport au premier semestre 2017, +62%, le territoire d’intervention d’EpaMarne/EpaFrance se révèle être particulièrement attractif aussi bien pour les acquéreurs que pour les promoteurs.

 

Les principales caractéristiques des ventes :

  • 39 % des cessions totales effectuées sur Grand Paris Est,
  • 2 communes en tête des ventes : Noisy-le-Grand et Bussy Saint-Georges,
  • des cessions portées par les collectifs, eux-mêmes composés majoritairement de T3 (petits logements familiaux) et de T2 (petits logements) avec respectivement 37 % et 35 % du total des ventes.

 

Les principales caractéristiques de l’offre :

  • + 54 % de nouveaux logements mis en commercialisation à la fin juin 2018 par rapport à l’exercice précédent,
  • dont 43 % de logements familiaux collectifs (T3),
  • 1 offre immobilière répartie de façon bipolaire et spécialisée entre Grand Paris Est /Paris-Vallée de la Marne pour les logements collectifs et Marne-et-Gondoire/Val d’Europe Agglomération pour l’habitat individuel.

 

Téléchargez la note de conjoncture immobilière du 1er semestre 2018

À lire aussi

Actualités

Inauguration de la résidence étudiante bas carbone de Noisiel

6 novembre 2018

Actualités

Val d’Europe :
des travaux pour faciliter la circulation

20 octobre 2018

Actualités

4 équipes sélectionnées pour transformer le quartier du Castermant à Chelles

17 octobre 2018