BILAN

La SPLA-IN M2CA maintient le cap en 2020

11 mai 2021

Dans un contexte économique bouleversé par la crise sanitaire, le Conseil d’administration de M2CA a validé le bilan d’activité 2020 de la SPLA-IN. Avec des objectifs opérationnels et économiques atteints, la filiale affiche un bénéfice d’exploitation positif – pour un chiffre d’affaires de 6,3 M€ en 2020 – depuis sa transformation en SPLA-IN en 2019.

Courtry, ZAC de la Régalle

En 2020, 19 actes de vente ont été signés sur la ZAC de la Régalle à Courtry, sur les 24 terrains de la phase 1 de cette opération d’aménagement de 15 hectares en zone d’activités. Les clients sont majoritairement des PME locales. Parmi elles, un supermarché LIDL, un parc d’activités développé par la société Newsca ou encore le siège d’Ecoled, connu pour être l’un des premiers importateurs de masques chirurgicaux en France. Les principes du projet d’aménagement de la phase 2 de la ZAC ont quant à eux été validés en novembre 2020, avec par exemple, des terrains à commercialiser plus grands, allant de 3 000 m² à 2,3 hectares.

Vue aérienne de la ZAC de la Régalle, à Courtry
EpaMarne / photo : Eric Morency

Chelles : ZAC de l’Aulnoy et site Castermant (IMGP2)

Sur le plan du développement résidentiel, M2CA a engagé 2 opérations de logements sur la ZAC de l’Aulnoy pour environ 200 logements.

Un protocole d’exclusivité pour l’opération dite « Castermant » a été signé. L’opération, menée dans le cadre d’IMGP 2 (Inventons la Métropole du Grand Paris), porte sur la création d’un nouveau quartier de 750 logements, avec des commerces et services de proximité, ainsi que la création du Musée des Transports. Celui-ci accueillera la riche collection de bus, tramway et rames de métro détenue par l’association AMTUIR.

Vue aérienne de l'opération Castermant dans la ZAC de l'Aulnoy à Chelles
EpaMarne / photo : Eric Morency

A propos de M2CA

M2CA est une société publique locale d’aménagement d’intérêt national (SPLA-IN) au capital détenu à 35 % par la Communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne (CAPVM), à 31 % par la ville de Chelles et à 34 % par EpaMarne. De fait, elle travaille uniquement pour ses actionnaires à Chelles, à Courtry et sur d’autres secteurs de la CAPVM, sur mission de celle-ci. Son Conseil d’administration se compose de 10 membres : 4 représentants pour la CAPVM, 3 pour la ville de Chelles et 3 pour EpaMarne. Il s’agit pour EpaMarne de sa seconde filiale SPLA-IN.

Partager