EpaMarne EpaFrance, l'âme dans l'aménagement

Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER

Actualités

Gouvernances renouvelées pour EpaMarne-EpaFrance

Les Conseils d’administration d’EpaMarne-EpaFrance ont désigné leurs nouvelles gouvernances et observé le bilan provisoire 2020 et les projections 2021 des établissements.

Les 14 et 15 octobre 2020 se tenaient les conseils d’administration respectivement d’EpaMarne et d’EpaFrance, réunis pour la première fois depuis la période de confinement. Il s’agissait de procéder à l’élection de la nouvelle gouvernance des deux établissements publics et d’étudier les tendances économiques et opérationnelles à fin 2020 et 2021, réévaluées au regard des impacts de la crise sanitaire sur les secteurs de l’aménagement et des travaux publics.

La gouvernance renouvelée

EpaMarne
Yann Dubosc, président sortant, vice-président de la Communauté d’agglomération de Marne-et-Gondoire en charge du développement économique – ZAE, maire de Bussy Saint-Georges, a été réélu à l’unanimité des voix à la présidence du Conseil d’administration d’EpaMarne.

 

EpaFrance
Thierry Cerri, vice-président de Val d’Europe agglomération en charge du développement économique, du tourisme et de l’emploi, maire de Coupvray, a été élu à l’unanimité des voix à la présidence du Conseil d’administration d’EpaFrance. Il succède à Philippe Descrouet.
Chef d’entreprise, élu depuis 2008 maire de Coupvray, Thierry Cerri est également 1er vice-président de Val d’Europe agglomération (VEA) en charge du développement économique, tourisme. Il a assuré la présidence de VEA par intérim pendant 5 mois durant la crise de la Covid-19.

Une année imprévisible

Alors qu’EpaMarne-EpaFrance prévoyaient la réalisation de 40M€ de travaux en 2020, la crise de la Covid-19, avec l’arrêt brutal de l’activité économique des secteurs de l’aménagement et des travaux publics, aura un impact important sur l’activité de l’établissement, avec un niveau de réalisation en fin d’année de l’ordre de 26M€. Les équipes des Epa sont toutes mobilisées pour continuer à fournir une activité chantier ; et ce, malgré la baisse de l’activité immobilière à l’échelle régionale.

 

Le 17 mars 2020, les Epa interrompaient 61 chantiers en cours sur leur périmètre d’intervention. Les semaines qui suivirent ont été consacrées à la relance de l’activité. Les premiers chantiers ont pu rouvrir fin avril et tous étaient de nouveau actifs début juillet, dans le respect des préconisations sanitaires du guide de l’OPPBTP et l’appui d’un référent Covid, à l’issue d’un travail méthodologique important sur l’application concrètes des mesures barrières. A fin septembre 2020, la prise en charge des surcoûts de chantiers par les EPA s’élevait à 760 K€ sachant que les établissements publics ont été particulièrement vigilants sur l’analyse de ces surcoûts avant leur intégration.

 

Sur le plan de l’activité immobilière, les partenaires et opérateurs démontrent une volonté forte de faire aboutir les opérations déjà engagées en dépit des incertitudes : ainsi l’impact pour 2020 serait plus lié à des retards qu’à des arrêts d’opérations. Le lancement de nouvelles opérations se trouve néanmoins fortement ralenti par le contexte actuel, ce qui aura des impacts sur les années prochaines.

En savoir plus

À lire aussi

Actualités

55 hectares dédiés à l’agriculture biologique

19 octobre 2020

Actualités

Ecoquartier de Montévrain : le plus grand pumptrack de France inauguré !

7 octobre 2020

Actualités

Coupvray : EpaFrance lance 2 appels d’offres pour la construction de logements

7 octobre 2020