Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Croquis du projet intégrateur LINKCITY : lot B1 à Champs-sur-Marne
© ©Linkcity

Actualités

Écocité de Marne-la-Vallée, un bilan positif pour le territoire

Après 3 années de projets et à l’issue de la 8ème Rencontre nationale ÉcoCité et Ville de demain, EpaMarne-EpaFrance font le bilan des 6 opérations menées sur leurs territoires d’intervention, dont les études préalables ont bénéficié de 1,9 million d’euros de subventions du Programme d’investissement d’avenir (PIA).

Lauréats de l’appel à projets Ecocité 2, les EPA ont fait la démonstration de leur savoir-faire en matière d’aménagement urbain durable et d’animation de consortiums d’acteurs publics/privés. Ils ont mobilisé les leviers financiers nécessaires à la conduite de projets innovants. Dans le cadre d’Ecocité de Marne-la-Vallée, le Programme d’Investissements d’Avenir « Ville de demain » a subventionné à hauteur de 1,9 million d’euros les coûts d’ingénierie et d’investissement pour 6 opérations d’aménagement.

L'innovation au service des usagers du territoire

EpaMarne-EpaFrance se sont engagés à porter des projets d’aménagement avec une forte dimension innovante, permise notamment grâce aux subventions liées à Ecocité, pour offrir aux habitants et usagers du territoire l’opportunité de vivre dans une ville durable et résiliente, faite avec et pour eux. Baisse de la facture énergétique des ménages, qualité de l’air intérieur des logements, alimentation saine grâce à l’agriculture biologique, économie circulaire, participation à la conception de la ville, diminution du volume sonore de la vie urbaine… sont autant de faits concrets qui améliorent leur vie au quotidien.

B-Cube pour BIM Bois Bepos

Pour la première fois à Marne-la-Vallée, 30 logements réunissant trois innovations majeures du secteur de la construction – la maquette numérique BIM, le bois comme seul système constructif et la labellisation Bepos (bâtiment à énergie positive) – ont été construits à Chanteloup-en-Brie. Cette combinaison originale permet à ces logements d’avoir une faible empreinte environnementale et d’offrir un confort d’usage unique à ses habitants. L’opération dite « B-Cube » a été développée par La Résidence Urbaine de France – filiale du Groupe 3F et a été livrée et mise à l’habitation en 2019.

 

La particularité de l’innovation ?
Cette opération fait partie des rares en France à être, à ce jour, livrée en combinant ces 3 modalités de construction : conception BIM, structure 100% bois et à énergie positive. Ce projet a permis de faire progresser ces nouveaux usages auprès des partenaires d’EpaMarne. L’expérience acquise sur la construction bois et la performance énergétique bénéficie à de nouvelles opérations, telle que le programme Woodway, mené par Terralia, également à Chanteloup-en-Brie.

Vue du programme de logements "B-Cube" à Chanteloup-en-Brie

Christophe Caudroy

Concertation numérique

L’e-concertation renouvelle les modalités de dialogue entre habitants, citoyens, usagers, concepteur et maître d’ouvrage, basées sur l’usage d’outils numériques. Elle a été mise en application en 2016 dans le cadre de l’aménagement du futur parc de 13 hectares du centre urbain du Val d’Europe à Serris. Pendant trois mois, plus de 1 500 internautes ont construit quelques 200 parcs virtuels idéaux grâce à une application numérique innovante. Le bilan de cette concertation 2.0 a été intégré aux prescriptions de l’équipe de maîtrise d’œuvre paysagère sous la forme d’un cahier des charges citoyen. A ce jour, une partie du parc est en travaux et le programme de construction devrait se dérouler sur plusieurs années.

 

La particularité de l’innovation ?
Le succès de cette première expérience a conduit EpaMarne à en mener une seconde, à l’échelle d’un quartier. En 2018, BIM Citoyen a enrichi la concertation publique du projet d’aménagement de la Plaine des Cantoux à Ormesson-sur-Marne. L’étape suivante à présent est de passer à l’échelle des territoires d’intervention des EPA, soit 44 communes. Pour y parvenir, un appel à projets a été lancé début 2019 avec Cap Digital pour élaborer un serious game dont le prototypage est en cours.

Vue de l'application numérique "Imaginer son parc" développée par 1001Rues en 2016

Cœur agro-urbain

Plus qu’une offre d’agriculture de proximité, ce projet de 19 hectares d’agriculture s’inscrit comme la centralité d’un nouveau quartier – l’écoquartier de Montévrain – favorisant de nouveaux usages et le rapprochement entre ruralité et urbanité. Ecocité a permis de financer une partie de l’ingénierie nécessaire à l’élaboration de ce projet, avec une problématique de cheminements et de circulations pour les piétons qui pourront venir acheter des produits d’agriculture biologique en circuits courts. A ce jour, les futurs agriculteurs et exploitants ont été trouvé. Le permis de construire pour un bâtiment agricole a été déposé et les travaux commenceront dans les mois à venir.

 

La particularité de l’innovation ?
L’innovation de ce type de projet tient dans sa dimension. 19 hectares agricoles cohabitant avec la ville, en région parisienne, est une réalisation rare. EpaMarne étudie comment répliquer ces projets agricoles à encore plus grande échelle.

Vue aérienne du site d'implantation du cœur agro-urbain dans l'écoquartier de Montévrain

Route 5ème génération ou la R5G

Le projet R5G visait la requalification d’une autoroute urbaine (RD199) à Champs-sur-Marne. L’originalité de cette nouvelle génération de voirie, dont les technologies permettent de réduire les pollutions sonores et environnementales, de gérer les eaux de ruissellement et d’anticiper les mobilités de demain, réside dans l’interface inédite entre les bâtis limitrophes et l’infrastructure routière pour optimiser les échanges énergétiques. Ecocité a permis de conduire les études nécessaires pour identifier les technologies adéquates. Cependant, le projet de route 5ème génération ne se déroulera pas tel qu’il a été envisagé initialement, notamment du fait de l’évolution du projet urbain du quartier. Là où était envisagée la réfection de la RD199 dans des emprises identiques, l’avancement du travail de la maîtrise d’œuvre urbaine, axée sur la frugalité et l’art de cultiver « le déjà là », offre l’opportunité de transformer en boulevard cette portion de route et de développer des infrastructures cyclables plus importantes, correspondant d’avantage aux besoins des usagers du quartier.

 

La particularité de l’innovation ?
Les différentes technologies étudiées grâce à Ecocité ont fait la preuve de leur pertinence et vont être développées sur d’autres portions de voirie, notamment à la Cité Descartes. L’accélérateur d’innovation d’Ecocité a fait ici toute sa démonstration. Les enseignements tirés tant par les acteurs privés que publics peuvent être transplantés tant à Marne-la-Vallée que sur d’autres territoires.

Intégrateur

Le projet urbain « Intégrateur » déployé à la Cité Descartes prévoit la construction d’un programme mixte – 240 logements, bureaux et commerces de proximité – directement implanté sur les talus du RER A, à proximité immédiate de la gare Noisy-Champs. L’ambition affichée est de mettre en œuvre de nombreuses innovations (acoustiques, vibratoires, aérauliques, énergétiques, etc.) pour relever un défi colossal : construire un véritable lieu de vie agréable autour de voies ferrées. Les études financées par le PIA ont permis de résoudre l’équation technologique de l’intensification urbaine et de la construction de lieux de vie de part et d’autre des voies ferrées. Le permis de construire sera déposé d’ici la fin 2019 et les travaux commenceront au deuxième semestre 2020.

 

La particularité de l’innovation ?
Un travail très important a porté sur l’acoustique. Plusieurs dispositifs de réduction des bruits à grande proximité des voies ferrées ont été étudiés. Certaines solutions telles que les façades absorbantes ont été retenues. D’autres études, aérauliques et de management de la performance énergétique ont permis de développer des solutions intégrées au projet urbain telle que l’installation d’un système de rafraîchissement à partir de récupération d’humidité dans l’air extérieur.

BuildTog (construire ensemble)

Ce projet de 88 logements initialement prévus à Magny-le-Hongre ambitionnait de créer un référentiel européen d’habitat efficace en matière d’énergie, accessible à tous et maîtrisant les surcoûts de construction. L’opération BuildTog n’a pu être développée et a officiellement été abandonnée du fait des contraintes urbaines de la commune.

Les investissements d'avenir de l'Etat français
 

À lire aussi

Actualités

ZAC Champigny Paris Est : il est encore temps de donner votre avis !

11 octobre 2019

Actualités

EpaMarne-EpaFrance, aménageurs engagés pour la qualité de l’air

18 septembre 2019

Actualités

Recherche maîtrise d’œuvre paysagère pour parc familial de qualité

25 juillet 2019