Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Modélisation du projet Imaginez son parc à Serris

Actualités

E-concertation pour le parc urbain du Val d’Europe : le parc idéal sera familial, tourné vers l’eau et la nature

Amélie Ferrand

La construction digitale du nouveau Parc urbain de Serris vient de s’achever. Pendant trois mois, plus de 1 500 internautes ont construit quelques 200 parcs virtuels idéaux grâce à une application numérique innovante. Le bilan de cette concertation 2.0 sert de cahier des charges citoyen aux futures équipes de paysagistes. Le maire de Serris et l’Etablissement public d’aménagement du Secteur IV de Marne-la-Vallée, EPAFRANCE, se réjouissent de l’enthousiasme suscité par cette co-élaboration et soulignent la très grande qualité des propositions formulées.

Après trois mois de communication et d’ateliers menés à Serris, le défi lancé par EPAFRANCE de créer les conditions d’un dialogue innovant avec les futurs usagers du parc est relevé. Grâce à la puissance et à l’ergonomie du numérique, la démarche valide la possibilité d’une réelle co-conception et co-construction citoyenne d’un parc urbain. Le site internet www.parcdeserris.fr a comptabilisé plus de 2 120 visites pour environ 1 500 internautes uniques, dont 57% de Serrissiens. 200 parcs ont été créés, à 54% par des hommes et à 46% par des femmes. Les jeunes de 10-20 ans ont largement participé avec une proportion de 17%. Les 20-30 ans et les 30-40 ans, public généralement absent des démarches de concertation, ont également fortement participé avec une proportion cumulée de 39%.

 

Avec « Imaginer son parc », l’application web développée par 1001 Rues, les citoyens ont été placés au cœur de la démarche de concertation. Grâce à une interface intuitive et extrêmement riche, chacun a pu concevoir son parc idéal avec son organisation, ses activités, ses ambiances, ses plantations, etc. Un double dispositif de plateau de jeu et d’images de référence a ouvert les portes de l’imagination, tout en cadrant les réponses sous la contrainte financière de l’opération. Chacun a pu voir et échanger sur les projets virtuels, créant un véritable réseau social local de l’aménagement. Ainsi, au-delà de la e-concertation, le digital a permis de renforcer le lien social de cette commune jeune et dynamique.

 

L’analyse des résultats a permis de dégager les grandes tendances attendues par une majorité d’usagers : parc intergénérationnel, familial, doté d’équipements récréatifs, avec une large place faite aux espaces verts et aquatiques – et d’identifier des besoins plus spécifiques, tels que la restauration (tables de pique-nique et food-trucks).

 

Tous ces éléments sont aujourd’hui réunis dans un cahier des charges citoyen qui vient enrichir le travail de la maîtrise d’œuvre. EPAFRANCE a à cœur de poursuivre le dialogue engagé avec les citoyens et de faire vivre le projet dans sa démarche de co-construction et de concertation jusqu’à la livraison du parc et même au-delà. Dans un premier temps, une exposition est en cours jusqu’au 31 juillet 2016 pour présenter les résultats et montrer la pertinence de la démarche et des propositions. Dans un second temps, EPAFRANCE va constituer un panel de citoyens « ambassadeurs » afin de suivre et d’évaluer le travail de la maîtrise d’œuvre. Enfin, une partie du futur parc sera dédiée à la co-construction afin d’inscrire dans la durée la démarche de démocratie participative ainsi instituée. Un plan masse interactif constituera un espace commun numérique de travail où maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et citoyens pourront échanger.

 

Le futur parc urbain de Serris, véritable poumon vert au centre du Val d’Europe, d’une superficie d’environ 13 hectares, se situe au cœur de la ZAC du Pré de Claye. Ce nouveau quartier de l’Agglomération du Val d’Europe sera constitué à la fois d’habitations et d’un pôle hôtelier. En menant une démarche de concertation numérique pour la création de ce futur parc, EPAFRANCE a réaffirmé sa vocation d’innovation. Cette volonté est partagée par les collectivités du Val d’Europe et la société Euro Disney qui portent une ambition forte autour de ce futur espace.

 

Cette démarche de concertation numérique a été retenue par le Commissariat Général à l’Investissement dans le cadre de l’appel à projets EcoCité 2, seconde phase 2015- 2020 de la démarche « Ville de Demain » lancée par l’État en 2010.

Scénario d’un parc idéal : comment arrive-t-on à synthétiser autant de contributions différentes ? Chaque contribution, une fois achevée, est sauvegardée et stockée dans une base de données, tout en protégeant les données personnelles. Les parcs dessinés sont regroupés en lien avec l’âge et la provenance du participant. Cela permet de dégager des tendances d’opinion par tranche d’âges à la manière d’un sondage. Une fois ces grandes tendances établies, il suffit de les croiser pour dessiner le parc idéal qui regroupe tous les souhaits des participants tel que vous pouvez le voir ci-contre.

© 1001 Rues

En savoir plus

À lire aussi

Actualités

Une maison du projet à la Cité Descartes

24 mai 2018

Actualités

Chelles : le site de Castermant prépare sa mue

23 mai 2018

Actualités

Un nouveau cœur électrique bat à Coupvray

23 mai 2018