Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER
Villages Nature : chantier de l'Aqualagon, à Bailly-Romainvilliers
© Eric Morency, 2016

Actualités

Construction bois : où en est EpaMarne ?

La construction bois est devenue un des marqueurs de l’action d’EpaMarne. Adoptée en 2015, cette stratégie a permis de lancer sur les territoires d’intervention de l’aménageur, près de 4 500 logements en bois, livrés ou en cours de construction. EpaLab – le laboratoire à idées d’EpaMarne – fait le point sur les fondements de cette stratégie, les succès, les difficultés, les défis à relever pour demain.

La France a beau être un pays de charpentier, le béton truste le marché du BTP depuis plus de 75 ans. Mais avec l’épuisement des ressources naturelles – sable et eau, l’impact négatif sur l’environnement et l’augmentation du coût de l’énergie… le bois est de plus en plus considéré comme un matériau d’avenir pour la construction. D’autant qu’il présente des avantages indéniables : 4 à 5 fois plus léger que le béton, 2 à 3 fois moins émetteur de carbone, chantiers plus propres et plus rapides…

 

En 2019, EpaMarne compte près de 4 500 logements engagés en construction bois sur son périmètre d’intervention. Aujourd’hui, près de 20% des programmes présentent une structure 100% bois ; les 80% restants sont construits selon des techniques mixtes bois/béton. Pourquoi ? La culture constructive Nationale est encore au béton avec une technique du coulage et du collage alors que la construction bois implique une maîtrise de l’assemblage. Les méthodes et savoir-faire ont donc encore besoin d’évoluer. Pour cela, plusieurs acteurs promoteurs/bailleurs intervenant notamment sur notre territoire montent progressivement en compétence afin d’atteindre in fine l’optimum économique de leur bilan d’opération.  Au-delà du savoir-faire et des méthodologies de conduite d’opération à faire évoluer, plusieurs sujets méritent encore d’être approfondis ou anticipés. L’épaisseur des planchers (impactant la hauteur des bâtiments et un bonus de constructibilité encore peu connu et à anticiper le plus tôt possible), fiches FDES à optimiser, connaissance des outils apportant des réponses à d’autres enjeux techniques comme l’acoustique avec le catalogueboisconstruction.fr. Ces questions et difficultés ont été présentées au Ministre, Julien Denormandie lors de sa venue récente sur le site de l’Epa pour une table ronde avec 50 professionnels de la construction bois.

EpaLab sur le thème de la construction bois au siège d'EpaMarne, le 26 juin 2019

Un peu d’histoire

Lancée en 2015, la stratégie bois de l’aménageur s’est d’abord appuyée sur un partenaire de poids : le FCBA. Le premier objectif fixé alors était d’atteindre 30 % de construction bois dans sa production résidentielle annuelle et de lancer des opérations emblématiques telles que Zéro Carbone, B Cube, Treed It…

 

En 2018, EpaMarne accélère sur sa stratégie avec un objectif de 50% de logements construits en bois et diversifie ses prescriptions vers d’autres matériaux biosourcés tels que le Natur Bloc Bois, le béton de chanvre, la paille ou la terre crue. EpaMarne affiche sa capacité à maintenir un volume de commande constant et important, contribuant ainsi à la structuration de la filière. En parallèle, il devient le premier aménageur adhérent à Adivbois, il participe à Woodrise, au Plan National Bois 3 et au comité de pilotage en vue de la création du cluster « Booster Bois Biosourcés » – lancé le 28 juin 2019 – à l’échelle de la région Ile-de-France, pour lequel il est le seul partenaire aménageur.

À lire aussi

Actualités

Les premiers logements BIM inaugurés !

15 juillet 2019

Actualités

L’Est Parisien confirme sa bonne dynamique

12 juillet 2019

Actualités

Ile de France : création d’un cluster bois-biosourcés

1 juillet 2019