URBANISME

Champs-sur-Marne, Noisiel, Torcy : la « ZAC CNT » officiellement close

10 janv. 2022

La zone d’aménagement concerté (ZAC) dite « CNT », pour les communes de Champs-sur-Marne, Noisiel, Torcy et Lognes, fait partie des premières opérations d’aménagement qui ont participé à la création de la Ville Nouvelle de Marne-la-Vallée. Depuis le 22 décembre 2021, elle est officiellement close par arrêté préfectoral.

La ZAC CNT est une très vaste zone d’aménagement de plus de 347 hectares, dont l’urbanisation, confiée à l’aménageur EpaMarne, a débuté en 1975. En 47 ans, plus de 9 100 logements et près de 800 logements étudiants ont été construits, complétés d’équipements scolaires, sportifs, culturels… mais aussi de nombreux commerces, de services, d’espaces publics… et de lieux de respiration et de nature.

En 2021, à Noisiel, EpaMarne a terminé les travaux de requalification des espaces publics du cours des Roches ; à Torcy, l’aménageur a achevé le désamiantage et la démolition de l’ancienne cité scolaire de l’Arche Guédon. A la place, deux opérations résidentielles de 178 logements vont être construites. Les travaux démarreront en début d’année 2022, pour une livraison attendue pour 2024. A l’issue de cette opération, EpaMarne finalisera la reprise des espaces publics alentours.

Ces travaux constituent les dernières actions de l’aménageur, liées à la suppression de la ZAC, survenue le 22 décembre 2021, par arrêté préfectoral.

Que signifie cette suppression ?

EpaMarne n’est plus aménageur sur l’ensemble du périmètre de la ZAC. Par conséquent, le statut administratif de Zone d’Aménagement Concerté disparaît sur les territoires jusqu’alors concernés. A présent, ce sont les communes qui ont la pleine maîtrise de l’urbanisation de leur ville, de la gestion et de l’entretien des espaces publics.

Qu’est-ce que cela change ?

Pour les habitants, la suppression de la ZAC CNT ne change rien dans leur quotidien. Pour les communes, le changement est plus important, car le droit des sols (il s’agit de l’ensemble des réglementations auxquelles doivent se conformer les projets de constructions ou de travaux) est à présent exclusivement soumis aux plans locaux d’urbanisme (PLU) des communes. Précédemment, ces PLU étaient modulés et complétés par le cahier de prescriptions urbaines d’EpaMarne.

Une suppression anticipée

Ce changement est le fruit d’un long travail partenarial mené avec chaque commune, entamé depuis de nombreuses années, pour assurer la meilleure continuité possible dans la gestion des espaces publics existants et les aménagements à venir.

Partager