EpaMarne EpaFrance, l'âme dans l'aménagement

Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER

Actualités

Transition environnementale : il est possible d’innover tout en maîtrisant les coûts de construction

EpaMarne-EpaFrance ont mené une étude technique et économique sur près de 3 000 logements construits sur les trois dernières années sur leur périmètre d’intervention. Elle démontre l’impact modeste de l’innovation sur le bilan global d’une opération. Elle révèle également qu’une évolution des pratiques, croisée intelligemment aux ambitions et contraintes d’un programme immobilier, permet de construire des logements de qualité, confortables, vertueux pour l’environnement, tout en maîtrisant les coûts de construction.

Woodeum

Il est fréquent d’entendre que l’innovation coûte cher. Vraiment ?

EpaMarne-EpaFrance, reconnus pour leurs actions innovantes en matière d’aménagements durables et de modes constructifs, ont voulu mesurer concrètement cet adage. Ils ont pour cela conduit une étude technique et économique sur les coûts de construction de programmes de logements pratiqués par les opérateurs sur leur territoire d’intervention. Quel est l’impact du coût de conception ? Quel est le poids des différents partis pris techniques ? Quelle est la part réelle de l’innovation ?

EpaMarne-EpaFrance ont retenu le groupement Adéquation/Overdrive/A003 Architectes pour conduire cette étude. Elle a couvert un panel – 20 opérations lancées sur les 3 dernières années et comptant 2 984 logements – représentatif de l’activité logement des établissements publics. Les données économiques et techniques recueillies auprès de ce panel ont pu ensuite être comparées à un benchmarck d’opérations similaires réalisées en Ile-de-France par d’autres aménageurs.

Après plusieurs mois de collecte de données et d’analyse, les principaux enseignements sont

  • les choix programmatiques pèsent lourdement dans l’équation économique (en moyenne 60 % des dépenses sont allouées en superstructure) ;
  • la construction bois et plus largement, le choix d’un mode constructif économe en carbone, ne déséquilibre pas le bilan financier d’une opération ;
  • les opérations aux ambitions de performances énergétiques les plus fortes n’engendrent pas de surcoûts significatifs ;
  • la temporalité, le processus de consultation ou encore le mode de passation des marchés « travaux » ont un impact important sur l’économie du projet.

Les enseignements de cette étude démontrent qu’il est possible de construire plus durablement, plus vertueusement, dans un cadre économique soutenable.

Chaque programme de logement est unique. Son bilan économique est soumis à un très grand nombre de facteurs, qui, s’ils sont croisés intelligemment, permettent de produire une opération de qualité et innovante… à la condition de s’engager collectivement dans une évolution des pratiques et des modes de conception afin de sécuriser le budget alloué à chaque phase de conception et de travaux.

Avec la crise sans précédent que traverse l’économie française du BTP, de nombreuses voix appellent à une reprise urgente et forte de l’activité. Cette reprise ne peut se faire au détriment de la qualité des opérations, ni pour les usagers, ni pour la planète. Cette crise doit au contraire servir de formidable tremplin pour partager collectivement de nouveaux modes de conception et de production de la ville.

Les prémices de ce changement de paradigme sont là. Ils sont expérimentés et font la preuve qu’une autre vision de la fabrique de la ville est possible. EpaMarne-EpaFrance partagent cette vision et y inscrivent résolument leurs pratiques et leurs projets urbains.

En savoir plus

À lire aussi

Actualités

55 hectares dédiés à l’agriculture biologique

19 octobre 2020

Actualités

Gouvernances renouvelées pour EpaMarne-EpaFrance

16 octobre 2020

Actualités

Ecoquartier de Montévrain : le plus grand pumptrack de France inauguré !

7 octobre 2020