EpaMarne EpaFrance, l'âme dans l'aménagement

Si vous souhaitez contacter EPAMARNE-EPAFRANCE, merci de remplir le formulaire

ENVOYER

Actualités

Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, apporte son soutien au projet urbain de Marne Europe

Mercredi 23 septembre 2020, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique chargée du Logement, s’est rendue sur le site de Marne Europe, à Villiers-sur-Marne, pour rencontrer les acteurs du projet et échanger avec eux sur les enjeux de dépollution. Lors de cette visite, la ministre a annoncé la mise à disposition du Fonds Friches du Plan France Relance à hauteur de 12 millions d’euros pour le site de Marne Europe.

EpaMarne / photo Sylvain Cambon

Le Plan France Relance prévoit de déployer un fonds de 300 M€ pour le financement des opérations de recyclage des friches urbaines et industrielles et plus généralement de foncier déjà artificialisé, dans le cadre de projets d’aménagement urbain de revitalisation des centres-villes et de relocalisation des activités. La réhabilitation des friches constitue un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs croisés de maîtrise de l’étalement urbain, de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de la consommation des espaces naturels et de protection des sols contre leur artificialisation. Les friches représentent un important gisement foncier, dont la mobilisation et la valorisation doivent contribuer à l’atteinte de la priorité du « zéro artificialisation nette » fixée par le Gouvernement.

 

Le déplacement d’Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, sur le site de Marne Europe, illustre cette priorité du gouvernement. Au total, ce seront 12 millions d’euros sur trois ans qui seront alloués par l’Etat pour permettre de terminer la dépollution totale du site. En décembre 2019, une étude approfondie des sols y révélait un taux de pollution homogène de 40%. In fine, ce sont quelques 216 000 m3 de terres qui seront complètement dépolluées, permettant au projet urbain Marne Europe de se déployer.

« Après une première campagne de dépollution, menée sur la base des premiers sondages, une étude, en décembre 2019, révèle un taux d’amiante élevé et homogène (40%) sur la totalité des terres jusqu’au niveau naturel du terrain. Ainsi, 67 000 m3 de terres restent à dégager en dessous du niveau de référence du projet pour garantir la dépollution totale du site. »

Laurent Girometti, directeur général EpaMarne-EpaFrance. Extrait d’une déclaration pour Cadre de Ville

« Nous voulons débloquer, avec le fonds friches, avant tout des projets d’aménagement mixtes. On a trop longtemps développé la ville en zones mono-fonctionnelles. Ici, le projet va transformer des terrains déjà artificialisés pour proposer aussi bien du logement que des bureaux et des commerces, autour d’une interconnexion de transports en commun, le Grand Paris Express croisant le RER. »

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement. Extrait d’une déclaration pour Cadre de Ville

Marne Europe, une polarité majeure du Grand Paris, saine, écologique et conviviale

La commune de Villiers-sur-Marne et EpaMarne, aménageur et développeur, travaillent dans le cadre d’un partenariat resserré à la création du futur quartier Marne-Europe, qui émergera autour de la station du Grand Paris Express « Bry-Villiers- Champigny » attendue pour 2025. Avec son hub multimodal exceptionnel (ligne 15 Sud, RER E, ligne P et Altival) conjugué à la très bonne accessibilité routière (autoroute A4) et la proximité avec les deux aéroports parisiens, Marne-Europe sera l’un des sites les mieux desservis de la Métropole du Grand Paris.

 

Villiers-sur-Marne et EpaMarne y développerons 220 000 m² d’une programmation riche et innovante pour créer un quartier équilibré, entre lieu de vie et de travail, qui soit attractif, bien desservi et où l’effervescence urbaine trouve toute sa place.

Marne Europe, une réponse aux enjeux de transition écologique des territoires

EpaMarne conçoit ses projets urbains comme autant de réponses concrètes pour anticiper les mutations sociales et environnementales des territoires afin de bâtir la ville de demain et d’après-demain. Ses réponses se structurent autour de 6 défis :

  • Climat : quartier bas carbone (objectifs de 60% des volumes de constructions en structure bois)
  • Mobilité : financement de la coordination des chantiers pour le pôle gare de Bry-Villiers-Champigny
  • Cohésion : nouvelle destination tertiaire
  • Santé & urbanisme : amélioration de l’air intérieur (accompagnement d’une expérimentation sur la qualité de l’air intérieur des bureaux et des bâtiments recevant du public)
  • Nature : le projet urbain est conçu tel un archipel écologique et se structure autour d’un jardin de 2 hectares
  • Innovation : maquette numérique à l’échelle du quartier (création d’un laboratoire de la biodiversité urbaine (Ecologik’Lab) à l’échelle du quarter qui recourt à la maquette CIM)

À lire aussi

Actualités

55 hectares dédiés à l’agriculture biologique

19 octobre 2020

Actualités

Gouvernances renouvelées pour EpaMarne-EpaFrance

16 octobre 2020

Actualités

Ecoquartier de Montévrain : le plus grand pumptrack de France inauguré !

7 octobre 2020